Mamusicale

//INTERVIEW : PAMELA HUTE, NOUVEL ALBUM EN PREPARATION

Interview Artistes, Pop, Pop / Rock | 13 juillet 2016

_DSC2197Mamusicale a rencontré PAMELA HUTE au BUS PALLADIUM samedi 9 juillet pour vous. PAMELA HUTE c’est déjà 2 albums, des télés, des duos avec les Shaka Ponk, des émissions Taratata, des concerts dans toute la France.

 

Bonjour Pamela, merci de m’accorder cette interview juste avant le concert ce soir.

Bonjour, c’est avec plaisir

C’est quoi le style Pamela HUTE ?

Oh, je ne sais pas si c’est à moi de le dire !! Je pense que c’est de la pop dans le sens où il y a des mélodies. Après j’aime bien les guitares un peu tranchantes. C’est de la pop indé, parfois rock avec ce côté nerveux aussi.  

_DSC2234Ceux qui pensent que faire du rock c’est réservé aux mecs, tu leur dis quoi ?

Je n’en pense pas grand-chose… C’est un peu débile de dire ça. Après je pense que les filles ont une manière un peu différente de faire du rock. C’est différent au niveau de l’écriture et de la sensibilité. En fait je ne raisonne pas comme ça…. Je ne me suis pas posée de question. C’était mon univers musical, c’est ce que j’ai écouté. C’est vrai qu’il y a moins de filles. C’est certainement un univers un peu macho…Je pars du principe justement que c’est aussi un avantage pour moi, une singularité, que cela suscite un intérêt différent.       

Est-ce que tu écris de la même façon aujourd’hui qu’il y a 10 ans ?

Je ne suis pas sûre que ça ait évolué. Ça part toujours d’une guitare/voix. Je suis toujours avec ma guitare à faire des trucs. J’ai toujours fait un peu comme ça. Après, la manière dont le morceau va se construire, je vais plus loin qu’avant. Je suis plus exigeante avec moi-même. Et peut-être que je sais un peu mieux écrire des chansons qu’avant. J’arrive à faire des choses plus abouties. Enfin, j’espère.   

Tu avais déclaré que la composition de ton deuxième album Bandit sorti en 2013 a été un exercice difficile aujourd’hui tu prépares de nouvelles chansons, peux-tu nous en parler ?

En fait mon troisième album est déjà terminé ! Mais effectivement le deuxième album pour la plupart des artistes c’est très compliqué. Le 1er album est une sorte de suite logique d’un travail effectué mais on n’a rien fait avant. C’est plutôt simple parce qu’il n’y a pas de référence. Alors que le deuxième, il y a une pression supplémentaire que l’on se met. Comment les gens vont le percevoir en comparaison avec le 1er ? Pour le troisième album ça va mieux parce que l’on a passé le cap du deuxième (rire).

Quand est prévue la sortie de l’album ?

Il y a un Ep qui va sortir en septembre uniquement en digital puis l’album après. En fait, je suis repartie seule, sans structure. Je n’ai plus de label, je suis en train d’en monter un (http://www.my-dear-recordings.com). Il y a toute une aventure parallèle autour de ça. Le timing théorique, c’est une sortie de l’album au premier trimestre 2017. Il s’appellera # 3. 

Est-ce que la scène est pour toi un moment de libération ou bien un moment angoissant ?

C’est ni l’un ni l’autre. J’adore jouer sur scène, d’autant que je défends désormais une nouvelle formule et que je suis entourée de nouveaux camarades. C’est très excitant du coup.
Auparavant nous étions trois, clavier, batterie et moi guitare/voix. C’était une formule chouette mais en même temps c’était tendu dans le sens où chacun avait un rôle de pilier. Après deux albums, j’avais aussi envie de me mettre en danger et faire les choses différemment, et rencontrer des gens. Le troisième album a été arrangé et enregistré à cinq. Les trois d’origine mais aussi Delphine qui a travaillé les parties de basse et les choeurs, ainsi qu’un autre guitariste Pierre. Et pour le live, on est repartis sur une formule beaucoup plus classique,  deux guitares, basse, batterie. Et il n’y a plus de clavier. Eva remplace Delphine qui ne pouvait pas nous suivre en live. C’est compliqué (rire…)

Merci Pamela, on te retrouve très vite sur la scène du Bus Palladium. Bon concert !

Merci à toi

Retrouvez toute son actualité sur pamelahute.com

 

Interview réalisée par Yann Chesneau

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :