Mamusicale

//MESPARROW : LA RENCONTRE ELECTRO/ORGANIQUE

Electro / Rock, Interview Artistes, Mamusicale, Pop | 26 septembre 2016

mesparrow_presse2016_credit_fabien-tijou-_-izumi-idoia_03-rgb

crédit photo : Fabien Tijou/Izoumi Idoia

 

Actualité chargée pour MESPARROW qui s’apprête à sortir le 14 octobre « Jungle contemporaine », son nouvel album. La tournée commence à peine,  avec un passage presque obligé par Paris pour les artistes. Le 13 octobre MESPARROW sera au Divan du Monde dans le cadre de la 7 ème édition du MaMA Festival. Mamusicale a rencontré cette artiste qui produit une musique élégante, parfois rêveuse et qui met la langue de Molière à l’honneur.

Bonjour Marion, comment vas-tu ?

Bonjour, et bien je vais très bien merci.

Depuis tes débuts en 2011, en quoi as-tu évolué dans tes choix musicaux, dans tes compositions ?

C’est surtout lié à ce que j’écoute. Aujourd’hui sur le 2ème album  j’ai voulu travailler en français, c’est un gros changement. Je me sentais limitée en anglais. En concert j’avais l’impression de ne pas pouvoir partager vraiment mes textes et ça me gênais. J’étais beaucoup dans les gestes (rire…). L’avantage en français, c’est compris tout de suite… je joue avec les mots et les expressions.

J’avais aussi envie de quelque chose de plus organique avec les voix et aussi plus électro. C’est certainement en écoutant des artistes comme James Blake qui m’ont touchée que j’ai souhaité explorer le côté électro.

Au début pour mon deuxième album, je travaillais avec un vrai batteur. En écoutant, je me suis dit que ça n’allait pas du tout. C’est à ce moment-là que j’ai voulu des sons électro, organiques pour les arrangements. J’ai fait appel  à des gens comme Cédric Perras qui ont amené des sons rythmiques, des beats, des sons proches du visuel. Nicolas Bourrigan (Bassiste du groupe Isaac Delusion) m’a aidée aussi à transformer, à travailler les voix et à réaliser l’album.

mesparrow_presse2016_credit_fabien-tijou-_-izumi-idoia_01-rgbTu t’apprêtes à sortir un nouvel album « Jungle contemporaine », peux-tu nous en parler un peu ?

Tout l’album est en français à part un refrain sur Fantômes qui est en anglais. Il y a 10 titres, certains sont plus intimes, d’autres portent un regard sur la société d’une façon un peu cynique et critique mais toujours en utilisant la poésie.

Tu joueras le 13 octobre au Divan du Monde dans le cadre du MaMA Festival, en quoi est-il différent ?

Je crois que les organisateurs du MaMA cherchent à ce que les professionnels viennent voir les artistes. Ils ont cette volonté de dire : « nous mettons en avant ces artistes là et venez, vous professionnels de la musique, voir ce qui se passe ». C’est une très bonne chose car c’est aussi  « la rentrée scolaire » pour nous, artistes (rire …). C’est une belle mise en avant pour nous.

Si tu devais faire un duo, avec quel artiste souhaiterais-tu le faire ?

Sans hésiter, Rodrigo Amarante. C’est un chanteur brésilien qui habite aux USA. Il a sorti un album il y a 2 ans, il chante en français, anglais et brésilien. Il utilise des sons en français qui sont très beaux, c’est magnifique. Je l’ai déjà vu en concert, je l’ai déjà rencontré, j’aimerais vraiment faire un titre avec lui. On verra bien ….

Ta tournée arrive à grand pas. Sur scène, es-tu seule avec des machines ou es-tu accompagnée de musiciens ?

Avant j’étais seule avec des machines. Aujourd’hui j’ai toujours des machines mais j’ai deux musiciens qui m’accompagnent. Il y a des claviers analogiques, des percussions, des petites rythmiques électro, des guitares et basses. C’est une formation trio pour la nouvelle tournée.

Qu’est-ce que ça t’apporte sur scène d’être accompagnée ?

J’ai trouvé des musiciens (Lionel et Fabien) qui me ressemblent beaucoup. Il y a un équilibre et je me sens portée par eux. J’ai aussi plus de liberté sur scène parce qu’avant j’étais un peu trop enfermée dans mes machines et moins libre. Je peux être d’avantage avec le public.

Le fait d’écrire tes propres textes, te permet-il de dire des choses que tu ne dirais pas ?

Oui, c’est certain ! On donne une forme abstraite aux chansons. Dès que ça prend une forme artistique ça donne la possibilité d’aller plus loin au niveau des textes.

Que vas-tu faire dans les prochains mois ?

Il va y avoir un grosse tournée qui commence maintenant jusqu’à Noël et puis ça repart en février 2017. J’attends avec impatience aussi la sortie d’un nouveau clip « Les écrans ». J’ai vu les images et j’ai hâte. Il devrait sortir plus ou moins en même temps  que l’album vers le 14 octobre.

Merci à toi de m’avoir accordé ce moment, très bonne tournée. On se retrouve sur le MaMA festival pour ton live le 13 octobre au Divan du Monde.

Merci à toi

 

MaMA festival    Mesparrow (Facebook)

 

Yann Chesneau pour Mamusicale

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :