Mamusicale

//Une incroyable journée aux Francofolies de La Rochelle!

Live Report | 15 juillet 2019

La magie des Francofolies c’est de faire cohabiter au sein d’un même festival des artistes émergents et renommés de la scène française. C’est tout une ville qui est mise à contribution : La Rochelle vit au rythme des Francofolies. Une multitude de concerts et d’autres animations sont mis en place, du matin au soir pendant 5 jours. Impossible de s’ennuyer, et pas le temps de chômer!

 

Nous arrivons dans l’après-midi du 11 juillet afin de profiter de cette journée pas comme les autres. 16h30 pétantes et nous retrouvons La Chica sur La scène de l’Horloge, concert gratuit et ouvert à tous. Totale découverte pour nous : Un mélange d’électro pop et de latino entraînant qui ne nous laisse pas indifférents. Peu à peu, les gens s’arrêtent, viennent découvrir cette artiste et s’osent à quelques pas de danse.

A 18h, notre curiosité nous mène au Théâtre de Verdière, situé au cœur de la ville, afin d’écouter Alma Forrer le temps de quelques chansons… La jeune chanteuse fait partie cette année du Chantier des Francofolies et ce concert représente un réel aboutissement. Très vite, la salle se remplit et elle nous livre un concert tout en finesse. Dès les premières notes amorcées dans ce somptueux théâtre, on sent les frissons s’emparer de nous et nous nous laissons envoûter par son univers… Réservée et pas des plus à l’aise, Alma Forrer se confie, « J’avais prévu de vous faire des blagues mais là je fais moins la maligne« , toujours avec un ton d’humour qui ne fait que sublimer sa fragilité. Pendant 40 minutes, l’artiste nous livre une performance vocale de haute voltige, accompagnée de musiciens talentueux qui nous en laissent le souffle coupé.

 

Synapson

La soirée ne fait que commencer et nous retrouvons Synapson dès 19h sur la grande scène Jean Louis Foulquier. On sent déjà la température monter et le public se lâche petit à petit. L’originalité de Synapson réside dans le fait de présenter un set électro très instrumental, avec des touches funk et soul, grâce aux musiciens et aux chanteurs qui les accompagnent. Alors que le concert bat son plein, leur tube « All In You » réveille une bonne fois pour toute tout le public. « La Rochelle, on veut voir tout le monde sauter » scande Alex.. Toute la place se transforme alors en une boîte de nuit à ciel ouvert, il n’est même pas 20h et pourtant l’ambiance est déjà bien installée.

 

A 20h10, six énergumènes venus tout droit d’une autre planète font leur apparition. Reconnaissables entre mille, il s’agit bien sûr de Deluxe, prêts à nous faire vivre un live totalement déjanté ! Multi-instrumentistes, ils nous emmènent dans une sorte de transe indéfinissable, entre électro, groove, hip hop et funk. Avec un grand sourire et une énergie débordante, les six membres de Deluxe partagent leur bonheur d’être sur scène, et le public le leur rend bien ! « On est ravis d’être de retour après 5 ans d’absence aux Francofolies et de voir que vous êtes toujours chauds ! » lance un des membres, juste avant de demander au public de jumper. Une chose est sûre: Deluxe sait mettre une ambiance de folie comme personne d’autre!

 

Hocus Pocus

Pour les nostalgiques, beaucoup attendaient Hocus Pocus, qui ont enflammé la grande scène à partir de 21h30. Un délicieux mélange de rap, de beatbox, accompagné de cuivres et d’autres musiciens, autrement dit une explosion de couleurs musicales. La particularité de cette soirée résidait dans les invités : Parrad, Altta et C2C. Des guests de qualité qui ont vraiment apporté une diversité au live d’Hocus Pocus. Voilà de quoi satisfaire un public passionné, enchanté de retrouver le groupe.

 

A 23h10, celle que la plupart attendait arrive enfin: Chris fait une entrée spectaculaire accompagnée de ses danseurs. Tout le monde a les yeux rivés sur la scène tant le spectacle est impressionnant.  Elle nous livre un véritable show à l’Américaine, millimétré. Il est important de mentionner les six incroyables danseurs et les quatre musiciens qui sont à ses côtés sur scène. « Il n’y a qu’une règle à ce concert : la liberté ! », déclare Chris, au début du concert. Parfois, les danseurs s’éclipsent et laissent place à la fragilité et à la sincérité de l’interprétation de Chris, comme sur « La Marcheuse ». Avant de jouer son tube international « Christine » connu de tous, l’artiste explique « Ça a été le point de départ de pas mal de choses ». Tout le monde profite de l’instant présent, conscient qu’un tel show est exceptionnel en France. A l’annonce de la dernière chanson, elle demande « J’ai besoin que tu me donnes ce que tu as sur le cœur », en s’adressant au public. La foule se laisse aller, profite encore quelques minutes avant que le show prenne fin.

 

C’est ainsi que s’achève cette journée, remplie d’émotions et de chansons aux Francofolies de La Rochelle.

// Live report : Laurine Bocq

Chronique album / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :