Mamusicale

//NAÏVE NEW BEATERS-LEUR 1ER OLYMPIA

Electro / Rock, Live Report, Pop | 24 mars 2017

Les Naïve New Beaters faisaient leur 1er Olympia mercredi 22 mars 2017.  Une date présente dans tous les esprits depuis plusieurs mois. Un défi de plus pour ce trio français. Aujourd’hui, rien n’est simple dans la musique quand il s’agit de remplir des salles. Sold out, c’est un exploit en soit ! Même si le groupe bénéficie d’une vraie base de fans, rien n’était gagné d’avance.  Un Olympia qui affiche complet, ça donne de l’énergie et l’envie d’en découdre sur scène..

Mamusicale avait rencontré Les Naïve New Beaters en décembre 2016 et  cette date était déjà dans tous les esprits. Retrouvez l’interview sur mamusicale.fr

Les Naïve New Beaters avaient invité en première partie la jeune NORMA qui vient de sortir son 1er Ep. Nous avions eu un coup de cœur pour cette artiste émergeante il y a quelque mois. La découvrir sur scène avec un gros son fût, un véritable plaisir. Un batteur génial, un claviériste qui jongle sur ses différents instruments et NORMA au chant, à la guitare et au piano. Une formation qui envoie beaucoup de puissance et qui en fait est assez électro. Il n’en fallait pas moins pour chauffer la salle très réceptive à sa prestation.

Changement de plateau oblige, l’occasion de se rafraîchir avec une bonne bière et de discuter musique.

Quand les Naïve New Beaters débarquent sur scène dans leur combinaison aux mains dorées, j’ai senti le plancher de l’Olympia vibré sous mes pieds. Sur scène ils sont accompagnés de deux musiciennes (batteur et bassiste/clavier) et lancent le show, avec une arrivée en fanfare d’une une section cuivre.

Dès le début ils envoient du lourd avec une grosse énergie dansante. Plusieurs surprises viennent ponctuer le show. Des enfants vêtus de blanc posent leurs voix  comme des anges. Un peu plus tard, nous avons eu droit à un lâché de palmiers gonflables rebondissant sur nos têtes, le tout dans une ambiance festive et nous n’étions pas au bout de nos surprises ! Le public en redemande. Ils enchaînent leur répertoire avec une intensité qui ne faiblissait pas. C’est une vraie performance mais je pense qu’une chanson calme au cours du set aurait permis de faire souffler la salle. Quand il y a un trop plein d’énergie, trop longtemps, on ne l’apprécie plus de la même manière. C’est une réflexion personnelle qui n’engage que moi.

Nous avons ensuite eu le plaisir de voir débarquer Donald et Mickey dans leur plus bel habit de lumière, ça m’a bien faire rire. Il fallait oser et ils l’ont fait. Bravo les gars.  1h30 plus tard, toujours pas de Heal Tomorrow, et pourtant je l’attendais cette chanson. Finalement, nous avons eu l’honneur de voir arriver IZIA pour la chanter avec les Naïve New Beaters, c’était énorme !!!

Un groupe français de cette qualité-là, capable de remplir à bloc l’Olympia,  c’est un signe fort ! Je suis sorti en eau et heureux d’avoir été présent pour ce moment exceptionnel. Retrouvez toute l’actualité du groupe sur naivenewbeaters.com

Crédit photo : Vincent le Gallic

// Live report : Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :