Mamusicale

//MANU LANVIN- A L’ABORDAGE DE SON GRAND CASINO !

Live Report, Rock, Soul Blues | 20 février 2019

Quand l’artiste sort un nouvel album c’est toujours un moment à part, le temps d’une release party. C’est l’occasion de fêter avec son public, “la famille”comme il aime dire, un moment d’énergie et de communion intenses. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le grand Manu LANVIN a mis les petits plats dans les grands. Mamusicale avait rencontré cet homme imprégné du blues et du rock au studio de “La Chocolaterie”, il y a deux ans (lire interview ici).

Manu est un passionné et a toujours des anecdotes improbables à nous raconter mais ce soir j’embarque sur la Seine à bord d’un bateau mouche, réaménagé pour l’événement. Une scène flottante, avec une table de jeux, faisant référence au titre de son nouvel album “Grand Casino” (sortie 15 février 2019), un barbier qui sculpte les barbes les plus touffues et un tatoueur prêt à en découdre avec votre corps. Et le public dans tout ça vous me direz !  Plus de 400 personnes se sont pressées pour assister au live. Le bateau était tout simplement blindé. Un concert à guichet fermé. Depuis 2012 Manu Lanvin & the Devils Blues parcourt la France de long en large avec plus de 70 concerts par an. Pour autant, ses lives parisiens sont plutôt rares. 21h le capitaine largue les amarres, place à la musique.

Les premières notes de blues rock intenses font chavirer les fans avec Shake it lady, la chaleur envahit la salle, bas de plafond, les vitres du boat commencent à transpirer sérieusement le blues. Ce nouvel album voit aussi des collaborations incroyables comme ce duo avec Beverly Jo Scott et ce titre qui vous retourne la tête “The devil does it right”. J’adore cette énergie, ça vous embarque, un point c’est tout. Sa présence était un vrai cadeau  pour nous tous.  Manu est venu fendre la foule à plusieurs reprises, faire des solos, être au plus près de nous. En plus d’être un excellent guitariste et chanteur, il est habité  par le diable du blues et ça, ça fait toute la différence. Paul Personne était aussi de la partie. Sur scène, il y avait la présence de Jimmy Montout à la batterie et Nicolas Bellanger à la basse, Laurien Daire a fait des merveilles aux  claviers et Bako Mikaelian aux harmonicas a rendu les lettres de noblesse au blues.

Plus de 2h30 de blues/rock endiablé qui s’achève par Blues Booze & Rock’n’Roll, un titre extrait de son album précédent de 2016. Un hymne repris en cœur par tout le monde qui nous emmènera à l’accostage final pour débarquement. Grand Casino sort le 15 février dans tous les bacs. Ce disque est excellent !  Retrouvez toute son actu sur manulanvin.com

// Live report : Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :