Mamusicale

//Julien Granel nous a mis des étoiles plein les yeux.

Electro / Rock, Live Report, Pop | 9 décembre 2019

Après avoir assuré avec brio les premières parties d’Angèle et de Maxenss, le voici sur le devant de la scène pour un concert des plus mémorables au théâtre Les Etoiles! Ce 3 décembre a eu lieu le premier concert solo de Julien Granel, étoile montante de la scène française. Un moment touchant, plein d’énergie et d’ondes positives.

Les lumières s’éteignent, un musicien s’installe en silence. Et c’est avec surprise que l’on découvre le génial Maxenss, chanteur et youtubeur, venu assurer la première partie ! Les rôles sont inversés. Les deux amis montrent une incroyable connivence, et ce, tout au long du concert, avec un Maxenss aux premières loges pour applaudir son compère.

Au son du célèbre « flûtiste », le ton est donné. Une montée d’énergie et d’humour se diffuse en même temps que les mouvements de techtoniks légendaires de « Maxou le zozo ». Durant son show, il oscille entre messages environnementaux forts (« arrête de jeter ton mégot par terre ») et titres plus doux et touchants.

Puis vient l’entracte. La foule patiente au son de tubes habilement choisis pour métamorphoser la fosse en véritable piste dancefloor. De quoi bien chauffer la salle, pourtant déjà en liesse. Après quelques hits indémodables et moults déhanchements des fans, Julien Granel fait son apparition. Bob rose en pilou-pilou vissé sur la tête et costume d’un blanc éclatant : il a beau se produire seul sur scène, il dégage une présence hors-norme. Dès les premières notes de « Laisse fuir », une vague électro-pop-dance envahit la salle, dévoilant un délicieux univers coloré et dansant.

Au fil du concert, il nous fait découvrir des chansons qu’il a « fait seul dans sa chambre » : « bagarre bagarre », « la piscine », « tant que le soleil brille »….. : tous des titres énergiques et touchants qui rentrent instantanément dans la tête. Une voix chaude, planante, à la fois forte et délicate. Des instrus riches à la rythmique impeccable. Des paroles qui crient une ode à la vie et à ses embûches comme « défait » ou « la mer à boire ». Chapeau bas .

Puis vient l’heure de « danse encore », sa dernière chanson en date dont le clip venait de sortir l’après-midi même. Un son entraînant, une mélodie très catchy : tous les ingrédients sont réunis pour qu’il devienne un tube. Le public, toujours au rendez-vous, reproduit avec joie la mini chorégraphie phare du clip. Car en plus d’être un excellent chanteur, compositeur et musicien, Julien Granel a un flow incroyable en danse. Mais quel talent n’a-t-il pas ? A la fin de la chanson, il invite le public entier sur scène pour danser avec lui. Tout autour de Julien, les corps, tous serrés, peinent à bouger. Mais chaque visage affiche un sourire jusqu’aux oreilles. On est frappé par une humilité et une générosité sans failles.

Les remerciements fusent, et Julien semble même ému que son public chante à l’unisson ses chansons, connaissant les paroles à la perfection. Mais c’est évident, son fan club est déjà présent, et il compte bien le rester pour un bon bout de temps. Soyez attentifs, car Julien Granel est un pépite à suivre de très près ! Retrouvez toute ton actualité sur Facebook, Instagram et sur Twitter.

Remerciement particulier à TVDuNet.com pour ces magnifiques photos.

// Live report : Marie Lecocq Pentel

Chroniqueuse album / Live report / Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :