Mamusicale

//INTERVIEW : KURSED AU SUPERSONIC

Interview Artistes, Live Report, Rock | 11 juillet 2016

_DSC2051Jeudi 6 juillet, soleil de plomb sur Paris, les gens se préparent à la demi-finale de l’équipe de France dans le cadre de l’EURO. Mais moi, je suis attiré par un concert au SUPERSONIC, dans une rue plutôt calme ce soir du côté de Bastille. Le groupe Montpelliérain KURSED, nous fait l’honneur de jouer dans ce lieu qui sent le rock à plein nez. J’aime beaucoup leur musique et l’image qu’ils véhiculent. Je retrouve donc KURSED deux heures avant leur entrée en scène afin d’en savoir un peu plus sur les quatre garçons.

 

KURSED, un rock garage qui s’installe dans la durée, depuis 10 ans maintenant. Quel public vous suit ?

Hugo : C’est varié. Il y a un peu de tout. Dans les concerts c’est marrant car ça va de 18 à 45 ou 50 ans. Il y a souvent des jeunes quand même ! Certains plus âgés se reconnaîtront dans des influences des années 70.

_DSC2098De quelle manière vous êtes-vous rencontrés ?

Hugo : Thomas et moi, nous avons monté le groupe à l’âge de treize ans. Plus tard, j’ai rencontré Ari dans une école de lutherie, on fabriquait des guitares ensemble et ensuite j’ai rencontré Romain dans une école de jazz.

Vous venez de sortir votre 2 ème Ep « Apple », produit par Lionnel Buzac. Comment s’est faite cette collaboration ?

Nous sommes allés à un concert de SOMA et Lionnel en est le leader. Nous avons beaucoup aimé ce qu’il faisait. On le connaissait un peu d’avant et lui aussi. On s’est dit qu’une collaboration avec Lionnel pourrait marcher. Nous sommes allés le voir à la fin du concert. Nous avons discuté et ça l’intéressait d’autant plus qu’il est producteur et qu’il a cette oreille de compositeur et de chanteur. Ça s’est fait plutôt naturellement.

 

25h43 Productions, société créée par la chanteuse Odyl, une collaboration qui vous permet de vous concentrer davantage sur la musique et le live. C’est important, dans la musique on ne peut pas tout faire …

On peut tout faire mais en tout cas Odyl nous a encouragés à garder la niaque comme quand nous étions autoproduits. Tout le monde met les mains dedans. Mais surtout ce que l’on ne voulait pas faire c’est se dire, comme on a un label, on se décharge à 100%, non ça on ne veut pas. Nous continuons toujours à bosser le booking etc…parce que la musique ce n’est pas que faire de la guitare. Pour se démarquer aujourd’hui, il faut en vouloir. 25h43 Productions nous aide sur tous les sujets. Au départ c’était management et édition puis après ça a été sur le booking, le conseil, sur des résidences que l’on a faites et sur le live.

 

Ce soir vous jouez dans ce nouveau lieu de la scène rock indé au SUPERSONIC. Et la scène à l’étranger ça vous tente ?

Oui, bien sûr ! Pour l’instant nous sommes vraiment concentrés sur la France, la Suisse et la Belgique. Après on va essayer d’élargir vers l’Allemagne, l’Angleterre mais plutôt après la sortie de l’album. Notre stratégie pour le moment c’est déjà la France comme nos structures sont françaises c’est plus simple. 

_DSC2085-1Y a-t-il de temps en temps des situations inattendues auxquelles vous êtes confrontés avec le public ?

Ari : Nous avions joué une fois à Merlimont, dans le Nord, tout le monde était assis et Hugo disait à chaque fois rapprochez-vous rapprochez-vous et tout le monde s’est rapproché mais avec sa chaise (rire…) ça c’était pas mal !

Quelle est votre actualité d’ici la fin de cette année ?

Nous allons sortir un album mais on ne sait pas exactement quand. Il est quasiment fini. Il y a un débat (rire..) pour savoir si on le sort fin 2016 ou début 2017. Il y a aussi un clip qui sera prévu.

Merci à vous et gardez votre esprit rock, ça fait du bien !

Merci à toi

20h30 début du concert, un son brut qui sent la sueur et tout de suite ça sonne bien. Les gens ont le sourire aux lèvres, une pinte de bière la main, leur regard se croisent et on oublie le foot pour 50 minutes. Excellent live de KURSED, une présence scénique bien en place, des looks ravageurs, des titres accrocheurs, tout ce que j’aime. KURSED a vraiment assuré, la route continue. Pour ceux qui ne connaitraient pas encore KURSED ce n’est pas trop tard, rendez-vous sur kursedmusic.com

Interview réalisée par Yann Chesneau

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :