Mamusicale

//VIGOR HUGO, un artiste multiple

Interview Artistes, Rock | 6 décembre 2019

C’est entre les balances et le concert organisé par Les Agla’Scènes (Egly 91) que nous avons fait cette interview de VIGOR HUGO, le projet solo d’Hugo Fabbri, chanteur et guitariste de FUZZY VOX.

 

D’où vient ce pseudo ?

Moi j’adore la peinture et du coup Victor Hugo a peint mes trucs préférés, les misérables, Led Zeppelin et du coup je me suis dit que j’allais lui rendre hommage. J’ai choisi VIGOR, parce que ce que je fais sur scène c’est du sport, c’est ultra vigoureux. Et ça faisait un jeu de mot de merde et en général ça marche bien !

Pour l’anecdote, ça marche tellement bien que ça peut devenir le nom d’un aéroport ?

Oui, il y a un article de BFMTV sur le changement de nom de l’aéroport d’Orly. Il y a des pétitions pour le renommer aéroport Johnny Hallyday, t’imagines je décolle à Johnny Hallyday ! ça a fait des centaines de milliers de signatures. D’autres personnes pensent que c’est trop main stream, que d’autres personnalités mériteraient d’être mis en valeur comme Louis Pasteur, Edith Piaf, VIGOR HUGO. Du coup, grâce à cette coquille j’ai créé une pétition pour qu’Orly s’appelle VIGOR HUGO. Pensez à signer ma pétition …

Ton parcours musical depuis l’enfance, tu es né dans une famille de musiciens ?

En fait, je n’en avais rien à foutre de la musique, d’ailleurs j’en ai toujours rien à foutre, je ne fais ça que pour la tune !

A 13 ans mes parents voulaient me forcer à faire du piano, du sax, de la flûte traversière et je détestais ça. Quand la Nintendo GameCube est sortie je la voulais absolument, ils m’ont dit : on te l’achète si tu fais du piano, et je me suis mis au piano, ça me faisait plutôt chier jusqu’au moment où j’ai appris un morceau de Boogie-woogie, j’ai joué ça en boucle et j’ai trouvé ça très cool. Ensuite, j’ai voulu le faire sur une guitare, je me suis acheté une gratte et c’est parti.

Et quand te dis-tu, je vais faire de la musique ma profession ? C’est suite à un échec dans les études ?

(Rires) Non pas du tout, bac S avec mention, 17 en maths, 16 en physique, je te jure ! Ensuite j’ai débuté la fac en physique, je jouais déjà dans des groupes, et j’ai rencontré les premiers membres de FUZZY VOX, on s’est dit qu’on allait se lancer un peu sérieusement dans un projet.

C’était en quelle année ?

En 2010, on jouait dans des bars et ça m’a convaincu que la physique c’est super chiant et que je n’avais aucune envie d’en faire toute ma vie. Je vais essayer de faire du rock quoi !

Tu as deux projets simultanés, VIGOR HUGO et FUZZY VOX, comment tu les gères, c’est compliqué ?

Non. Ça ne pose pas de problème. Depuis le début de FUZZY VOX, j’ai toujours des chansons qui ne rentre pas dans ce projet. J’en ai accumulé un paquet mais sans rien en faire. L’année dernière, après plein de dates en France et une tournée en Allemagne, il y a eu un moment plus calme pour FUZZY VOX. Je me faisais chier. Ce que j’adore c’est le Live, je pourrais jouer tous les jours. D’ailleurs j’ai beaucoup joué dans la rue, à coté de Notre-Dame, habillé en Beatles costard/cravate avec une grosse caisse Hello Kitty de merde et un banjo, je ne jouais que du Beatles. Parfois je me faisais plein de tune, genre 100€ en deux heures. L’acte fondateur de VIGOR HUGO, c’est une amie qui m’a demandé de venir jouer pour son anniversaire. Pendant une heure j’ai envoyé du gros rock, du blues, tout le monde dansait, c’était trop bien. Ça a lancé le projet solo, aidé par un pote bricoleur pour concevoir mon matériel notamment le système pour la caisse claire. VIGOR HUGO est un projet qui n’a que neuf mois et est en cours de construction.

Maintenant que les deux projets existent, comment gères-tu les compositions, parfois en groupe ? Parfois seul ?

En fait, c’est moi qui compose tout. FUZZY VOX a une esthétique particulière de rock un peu british, maintenant on prend une nouvelle direction plus dance/post punk du début des années 80, genre Devo, donc ça se sent clairement si la compo peut intégrer cet univers ou pas.

Le truc c’est qu’avec Vigor, je suis seul donc je fais ce que je veux. J’enregistre un EP qui sortira en 2020, qui sera très hip-hop, parce que c’est mon envie, et qu’en ce moment j’écoute beaucoup de rap français. Mais je pourrais faire des titres reggae ou blues, je ne m’impose pas de limite, je n’ai pas de contrainte.

Le mode de gestion des deux projets est le même ?

Avec FUZZY VOX, on a une asso avec un administrateur et un manager mais sans label. Pour VIGOR HUGO c’est moi qui gère tout, seul.

En tant que VIGOR HUGO tu es multi instrumentalistes, y a-t-il autant de monde dans ta tête que d’instruments sur scène ?

Ouais, ça clairement. On est beaucoup !

Tu as grandi en écoutant quoi ?

Surtout du bal musette … Michel Berger, Balavoine, Téléphone, La Grande Sophie. En fait gamin, j’adorais la variété. Après il y a eu les Beatles et ma vie a changé !

Tes derniers coups de cœur musicaux ?

Vald, PNL, surtout du rap français. En rock j’aime bien les Sheepdogs. Mais en ce moment je suis à fond rap. J’essaie de comprendre pourquoi autant de monde en écoute. J’ai des potes qui disent c’est de la merde la musique actuellement, c’était mieux avant. On a toujours dit ça. Dans les années 50 il y a eu le Rock’n’roll, les gens disaient c’est de la merde, puis fin 70 même discours sur les punks. Du coup dans trente ans les gens écouteront un nouveau style musical et certains diront c’est de la merde la musique actuellement, Booba et PNL c’était autre chose. C’est un cercle sans fin.

Dernier concert en tant que spectateur ?

Je ne vais plus trop aux concerts, j’ai fait pas mal de dates avec VIGOR, une cinquantaine. (Très longue réflexion) Ah ! je suis allé voir tRukks et Pogo Car Crash Control.

Sur quelle scène rêves-tu de jouer ?

Depuis que je suis gamin, je me suis toujours dit, Hugo, avant de mourir il faut que tu joues au moins une fois au centre culturel d’Egly.

Et donc tu arrêtes ta carrière ce soir ?

Oui après le concert de ce soir je me tue, j’aurai loupé d’un an le club des 27 !

L’invité ultime pour partager la scène ?

Mickael Jackson … non Paul McCartney, de toute façon Mickael Jackson a tout volé à Paul McCartney, tout le monde a tout volé à Paul McCartney. Je serai à son concert de Nanterre et je vais monter sur scène (rires)…

Sur scène, tu as des souvenirs marquant, bons ou mauvais ?

Quand on a ouvert pour Johnny Hallyday avec FUZZY VOX à Sedan devant 20 000 personnes, j’ai fait des blagues de merde ! Après trois morceaux bien rock’n’roll on fait une pause, je prends le micro :

« Ça va Sedan ? » : silence

« Vous savez que Johnny va allumer le feu » : hurlement du public

« Et bah nous on a ramené du bois »

Plein d’anges sont passés, ce fut un grand moment de solitude !

Entre 2 concerts, tu roules dans un endroit que tu adores, ou te trouves tu ? et avec quelle musique ?

Je vais du McDo au Burger King à Saint-Maur – Créteil en écoutant PNL.

On termine avec ton actualité ?

Avec FUZZY VOX, un album sortira en 2020. On a beaucoup taffé, on a pris le temps d’enregistrer. Je suis trop fier de cet album. Ça devrait en faire kiffer plus d’un. On l’a fait à Gagny, chez des potes au studio WeTailorSound.

Avec VIGOR HUGO, premier EP en 2020 qui aura une couleur Hip Hop. 

Merci Hugo et bon concert.      A suivre sur Facebook et/ou Facebook

// Interview par : Marc Tessier

Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :