Mamusicale

//MONTEROSSO, LE DUO ÉLECTRIQUE !

Interview Artistes, Pop | 18 juin 2019

Nous avions découvert Monterosso en live pour la première fois le 09 juillet 2016 au Bus Palladium. C’est trois années plus tard que nous retrouvons le duo électro pop Mathilde et Thomas au Supersonic pour la Release Party de leur nouvel EP Aimants, qui sortira le 21 juin.

 

Bonjour Mathilde, Thomas. Pour ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre parcours ? Votre rencontre ? 

Mathilde : Je suis chanteuse au sein de MonteRosso. J’ai suivi à la base une formation classique en violon, au conservatoire, puis j’ai commencé la guitare pour m’accompagner au chant et faire des reprises de chansons que j’aimais bien. J’ai également appris le piano en autodidacte. Avec Thomas, on s’est rencontrés il y a près de 8 années maintenant, nous travaillions dans le même magasin de musique…

Thomas : Et on a décidé de monter un projet commun quelques années plus tard. A cette époque, j’avais déjà fait une composition électro, tendance pop, où j’avais proposé à Mathilde de poser sa voix dessus… et ça a bien marché ! J’avais commencé la guitare classique au conservatoire à l’âge de 7 ans. Je me suis moi aussi orienté vers la guitare électrique pour pouvoir me sentir libre de jouer ce qui me plaisait. J’ai également suivi une formation sur les techniques du son, ce qui m’a amené vers la M.A.O et la production musicale.

Comment se passe la composition musicale à deux ? 

Mathilde : Tout se passe de manière assez intuitive. Au début du projet, on composait surtout ensemble.

Thomas : On se posait devant les instruments, devant l’ordinateur, on essayait de trouver l’inspiration tous les deux.

Mathilde : Et puis après je trouvais des lignes de voix par dessus et le texte qui allait avec. Maintenant, nos espaces de travail sont un peu différents. Thomas travaille de son côté l’accompagnement, puis je réfléchis à la voix pour s’accorder ensemble. En ce moment, c’est dans cet ordre que l’on fonctionne.

Thomas : Ça peut partir soit d’une rythmique qui va nous donner envie de mettre des accords dessus, soit en trouvant directement les accords d’un refrain. Les paroles nous viennent en dernier généralement. 

Dans quelle configuration vous produisez-vous actuellement sur scène ? 

Mathilde : Sur scène, nous sommes accompagnés par notre batteur, ce qui ajoute une réelle dimension au projet !

Thomas : Mathilde est au synthé et à la voix, moi je suis à la guitare. 

Votre participation au concours Ricard Live S.A Live Music a-t-elle été une étape importante dans le développement de votre projet ? 

Thomas : Complètement, c’est une super expérience. Même quatre ans après, on s’en souvient très bien. C’était incroyable ! 

D’ailleurs à ce moment là, vous n’aviez encore jamais fait de concert. De quoi mettre une sacrée pression… 

Mathilde : Oui, c’est effectivement une première mémorable… Figurer parmi les 10 finalistes du concours sur à peu près 100 groupes aussi !

Aimants est peut-être le morceau qui m’interpelle le plus et c’est un peu la pièce centrale de votre EP. Est-ce que les sentiments et les émotions ont été le fil conducteur dans votre projet ? 

Mathilde : Complètement ! Cet EP s’est construit comme une histoire d’amour. De la rencontre au déchirement. La drague, la tentation, la fusion puis la rupture… Mais il y a plusieurs lectures possibles.

Thomas : Pour la petite histoire, sur le morceau Aimants par exemple, nous avons trouvé les paroles avant de composer la mélodie. C’est un texte que Mathilde avait écrit pour notre fils et que nous avons adapté. Il évoque le moment de fusion que l’on peut ressentir au sein d’un couple mais également entre une mère et son fils, entre un père et son fils…

Mathilde : Le but était que chacun puisse se reconnaître à sa manière à travers une émotion ressentie.

Vous êtes tous les deux parisiens, quel est donc selon vous le meilleur endroit pour sortir sur Paris ?

Thomas : Il y en a pas mal. Mais récemment, je dirais la Felicità, à Station F. C’est comme un food market où l’on peut boire et manger des plats italiens. Le lieu est très sympa !

Mathilde : Pour moi, c’est Rosa Bonheur. Il y en a deux : un aux Buttes-Chaumont et un au Quai d’Orsay. C’est un endroit hyper agréable, surtout l’été !

Vous jouez ce soir au Supersonic. Quelle est votre actualité dans les mois à venir ? 

Thomas : Nous avons une date le 10 juillet aux Francofolies de la Rochelle au Festival Off, puis nous avons quelques concerts prévus en fin d’année, pour septembre et novembre.

Avez-vous des projets pour après ? 

Mathilde : Pour l’instant, à part la sortie prochaine de notre EP, pas de nouveaux projets prévus . Nous allons profiter à fond de cette sortie et des prochains concerts !

Et enfin, si vous deviez donner un mot chacun pour décrire l’aventure Monterosso, ça serait ?

Mathilde : Seulement 1 mot ? Je dirais sans doute complicité !

Thomas : J’allais dire la même chose (rires). Pas étonnant !

 

Merci infiniment à Mathilde et Thomas. Retrouvez toute l’actualité de Monterosso sur Youtube       Facebook.

 

// Interview par : Alice Mazières

Chronique album / Live report / Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :