Mamusicale

//INTERVIEW: CATFISH VOUS DIT TOUT.

Interview Artistes, Rock | 1 décembre 2016

_dsc7484CATFISH est un duo français originaire du Jura. Voici plus de 4 ans que Mamusicale suit leur évolution et leur parcours. De passage à Paris et après un peu plus de 250 concerts à travers l’Europe, l’Asie et l’Amérique latine, c’est l’occasion d’en savoir un peu plus sur leur tout dernier album « Dohyo ». Nous les avons rencontrés pour vous au Divan du Monde.

Bonjour à tous les deux,

Bonjour

Qu’est ce qui a changé entre CATFISH (version 2012) et CATFISH 2016 ?

Damien : d’abord les couleurs de cheveux ont changé (rire…) Amandine est passée du rouge au blond !

Et toi aussi ?

Non pas pour moi (rire…), quelques rides en plus…. Mais musicalement, on s’appuyait en 2012 sur une esthétique très blues, des années 20 ou 30 comme Skip James. On essayait de retranscrire ce que l’on voyait dans cette musique-là. Aujourd’hui avec « Dohyo », ce nouvel album est beaucoup plus rock garage avec toujours cette influence blues qui est sous-jacente. Il y a aussi des touches électro qui viennent se faufiler dedans.

Amandine : et côté scène, on a énormément évolué.

On dit souvent que c’est difficile de confirmer pour le 2 ème album, vous en pensez quoi ?

Damien : c’est vrai que sur un 1 er album il y a un facteur fraicheur, nouveauté, on découvre le projet. Ça peut vite susciter l’intérêt. Sur ce 2 ème album, on a pris quelques risques aussi avec une réorientation musicale quitte à dérouter les premières personnes qui ont écouté le projet.

Amandine : C’est tout à fait ça ! Quand on choisit d’évoluer dans un style musical, on n’est pas certain de retrouver les gens  qui étaient là à la première heure. Au fur et à mesure des tournées et des concerts on a évolué sur scène mais aussi dans notre style de composition. On avait besoin d’un son vraiment très rock.  Maintenant, est-ce que les gens qui nous suivent depuis le début ont envie de continuer l’aventure avec nous ? Ce n’est pas gagné d’avance. Pour l’instant, ça se passe plutôt bien (rire…)

Avez-vous eu envie de faire appel à quelqu’un d’extérieur pour ce 2 ème album ?

Amandine : Alors ça on l’a fait sur le 1 er album, on avait un directeur artistique. Et sur le 2ème album, on a décidé vraiment de le faire en huis clos avec notre technicien. La réalisation a été entièrement faite par Damien et Julien Trimoreau.

Damien : On a aussi un peu plus d’expérience, on sait davantage là où l’on veut aller.

_dsc7441La formule duo a-t-elle été évidente dès le début de l’aventure et est-il possible de voir d’autres musiciens rejoindre l’équipe ?

Amandine : C’est vrai que cela nous a traversé l’esprit. Cela nous permettrait d’avoir plus de mobilité sur scène. Finalement, on est un peu emprisonnés derrière nos batteries. On aimerait bien pouvoir alpaguer davantage les gens mais on ne peut pas, il faut continuer à jouer. En même temps, la formule duo c’est ce qui intriguait les gens et ils y voyaient un côté performance, parce que l’on touche à tout. Cela présente un vrai intérêt en live ! On a décidé de continuer à deux mais en nous équipant de séquences qui sont lancées au moment opportun.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce métier artistique ?

Damien : J’adore la scène mais je crois que ce qui me passionne le plus c’est le travail de studio.

Amandine : Et moi, c’est vraiment la scène !

Une tournée en Asie, ça se vit comment avec le public ?

Amandine : c’était incroyable au Vietnam! Le concert à Hanoï reste un des meilleurs souvenirs. Nous sommes devant un public qui n’a pas l’habitude de voir énormément de musique qui vient d’ailleurs, qui n’est pas habitué aux festivals et qui de surplus découvre un duo. Ça marche super bien en fait ! Ce sont des gens qui sont en ce moment dans des musiques très rythmiques et nous, arrivant avec des batteries très présentes et des rythmes simples, les gens sont partis dans le truc. Il faut savoir qu’ils ont des chauffeurs de salle. Il y a des mecs devant le public qui sont là pour faire applaudir le public au moment où il faut, pour crier quand il faut.

Qu’est-ce que vous aimeriez faire sur scène que vous n’avez pas encore fait ?

Damien : moi je n’ai jamais fait de crowd surfing (se jeter sur les gens) mais je ne sais pas si j’aimerais en fait (rire…)

Amandine : moi j’aimerais faire comme les vrais rockeurs, me rouler sur scène et continuer à chanter (rire…)

Amandine, quel est le principal défaut de Damien ?

Il est tête en l’air, il oublie tout !

Damien, quel est la principale qualité d’Amandine ?

Elle a une force de caractère complètement déroutante !

Merci à vous deux pour ce moment d’échange.

Merci à toi

Retrouvez toute leur l’actualité sur catfish-music.com

Crédit photo : Xavier Santagata pour Mamusicale

// interview par : Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Le(s) commentaire(s)

  • Max
    le 7 février 2017

    Merci pour l’interview. Je les ai découvert en concert, grosse claque ! énorme son de guitare, jeu super raffiné, une voix terrible et une présence de dingue sur scène…

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :