Mamusicale

//Coralie Royer : entre douceur et balades personnelles

Folk / Rock, Pop Folk | 28 avril 2020

C’est une bouffée d’air frais et d’évasion qui survole le paysage musical français, pile pendant le confinement . Coralie Royer a sorti le 16 mars dernier son tout premier EP « Blossom ». Des titres folk touchants qui révèlent le véritable talent d’interprétation de la chanteuse.

Dans cet EP, Coralie Royer s’impose avec une empreinte instrumentale qui lui est propre. Au fil des quatre titres, guitare folk et violon sonnent avec majesté et justesse. Dans « ghost », le crescendo de violon habille le morceau d’une profondeur délicate. Pas de fioritures musicales, car elle sait extraire les notes essentielles et les magnifier par sa voix cristalline. Elle se permet même des envolées lyriques, héritées sûrement de ses années de comédie musicale, vivant ses musiques et les interprétant magistralement.

C’est une floraison de mélodies douces et fraîches avec lesquelles elle susurre des messages d’espoir, d’amour et d’interrogations sur le monde qui nous entoure. Par exemple le morceau « who I am », très entraînant, qui symbolise son passage à sa vie adulte, synonyme de remise en question et de recherche d’identité. A l’image du clip, très doux et personnel. Cet EP nous propose des ballades musicales, l’occasion de s’évader et de laisser voguer son esprit.

Mention spéciale à « till the sun comes down » qui est une véritable valse des sentiments, mélangeant tons oniriques mêlés à la voix douce de la chanteuse, et sonorités du carillon, nous transportant vers des souvenirs et nostalgies de nos jeunes jours.

Coralie Royer a réussi à donner un souffle nouveau et personnel à la folk. A écouter de toute urgence ! L’EP est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement. Retrouvez toute son actualité sur Facebook et Instagram.

 

// chronique par : Marie Lecocq Pentel

Chroniqueuse album / Live report / Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :