Mamusicale

//On irait bien au Paradis avec Ben Mazué

Chanson française | 3 novembre 2020

Ce 6 novembre sort le 4ème album de Ben Mazué : « Paradis », chez Columbia.

Un concentré de douce nostalgie où le charmant presque quarantenaire nous conte avec sa sincérité et sa poésie habituelles les tribulations d’un parisien en pleine tourmente de la séparation.

Le chanteur prodige nous balade depuis son premier album en 2011 au cœur de sa vie avec son style bien à lui, qui a conquis un public fidèle dès le début de sa carrière tardive. Il a commencé à composer à l’âge de 25 ans, « pour transformer des mots en larmes, des phrases en armes ». Et pourtant, il était prédestiné à être médecin. De Case départ il y a 10 ans, à Jours heureux, Ben a eu le temps de vivre, d’affirmer sa voix, ses textes, son style, et de nous toucher encore plus.

Il nous a raconté qui il était, d’où il venait, sa passion pour le rap – Ben Mazué (2011). Dans 33 ans (2014), un concept, des personnages et des âges, doucement. 14 ans, 25 ans, 35 ans, 54 ans, 73 ans. Un Vivant immortel. Et La Femme Idéale (2017), qui donne l’envie d’aimer, comme lui, comme eux. Dévoilée au Flow :mamusicale.fr

10 ans de nous. Cette terrible dizaine, puisque voilà “Paradis”. Et pourtant, le tumulte. Les violons, les pianos et les cuivres sont aussi vibrants que les textes, les orchestrations et les voix enveloppent chaleureusement ce petit bijou qui va rayonner en plein confinement.

C’est là le talent de Ben.

C’est sortir 13 titres où on découvre encore des choses. Où sur chacun est posé un univers différent. Où chacun nous émeut. Où il peut poser des duos étonnants, comme Gaffe aux autres avec Jérémy Frérot, Providence avec Poupie et le déchirant Semaine A- Semaine B avec Anaïde Rozam. C’est avoir fait du teasing vidéos avec  Quand je marche et Pas très original et cumuler les vues sur You Tube. C’est faire salle comble à peine les billets mis en ligne pour l’année d’après.

C’est faire une chanson française à la croisée des chemins, entre sonorités hip hop, électro, orientales, jazz, sans cesse renouvelée, où chacun y trouve son compte.

C’est rendre malgré tout ses failles jolies « Notre histoire est une immense victoire »Tu m’auras tellement plu ; c’est raconter avec le sourire les tourments ordinaires et rendre simple ce qui se passe dans sa tête trop pleine d’adulte et de parent « Être heureux avant d’être brillant », c’est philosopher à l’aune de ses 40 ans : « Plus on vieillit moins on comprend les gens qui nous entourent », « J’ai trop tordu ce que je suis » Quarantaine« Stop, ça y’est d’être trop d’être pas assez. On a droit toi et moi d’être aimés comme on est » – Nulle part, c’est rester bienveillant envers ses amis – Parents.

C’est finir sur Jours heureux et se rendre compte qu’il est comme nous : sans amour, il ne va nulle part. D’amours d’élevage conquis sur appli à Amour sauvage qui ouvrira ses rideaux, que ce temps lui soit court.

A cœur de Ben, rien d’impossible « J’adore l’espoir, ça ne me coûte pas d’effort d’être optimiste ». Nous aussi, on (l’)adore. Ben Mazué devait faire une série de concerts à l’Européen pour présenter ses nouvelles chansons. Confinement oblige, des dates ont été reprogrammées à l’automne prochain.

Retrouvez toute son actu sur benmazue.com

// Chronique par: Laure Girardeau

Chroniqueuse / Live report / Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :