//SARAH LANCMAN : A CONTRETEMPS

Soul / Jazz | 29 janvier 2018

Les contretemps ont souvent tendance à se montrer fâcheux !

Avec « A Contretemps« , disponible depuis le 19 janvier, Sarah Lancman prend le contre-pied et brise les préjugés en ajoutant une nouvelle pépite au catalogue du jazz vocal.

Présenté par le label Jazz Eleven ce troisième et somptueux album, enregistré en Thaïlande, incite à la nostalgie, à la mélancolie, à la douceur et dévoile une voix expressive et une présence incontestable.

1er prix de la Compétition Internationale de Jazz Vocal en 2012, française, auteure-compositrice, pianiste, Sarah Lancman revendique ses influences, Diane Krall, Shirley Horn, Sarah Vaughan, Ella Fitzgerald, renoue avec le scat et interprète en anglais, en français et … en japonais, onze compositions originales, qui parlent d’amour, de sentiments, de rupture, de détachement avec réalisme et sans amertume.

Si l’amour est aveugle en revanche il rend rarement sourd !

Et cela s’entend. Entourée de musiciens reconnus, Giovanni Mirabassi (piano – composition – Direction artistique et fondateur du label Jazz Eleven), Gianluca Renzi (Contrebasse), Gene Jackson (Batterie), Lukmil Perez (percussions), et en invité Toku (Chant et Trompette), Sarah Lancman excelle autant qu’elle impressionne par sa capacité à créer une atmosphère complice et une émotion qui enchainent et captivent vite l’attention.

Le jazzman italien Giovanni Mirabassi n’est d’ailleurs pour Mamusicale pas vraiment inconnu. Nous avions eu en janvier 2017 le plaisir de rencontrer Cyril Mokaiesh qui évoquait le travail réalisé avec le pianiste sur l’album « Naufragés », sorti en 2015.

La voix de Sarah Lancman surprend et célèbre le jazz. Puissante, tour à tour, confidentielle, caressante, sensuelle et chaude, cette voix épouse les harmonies et les mélodies élégantes et raffinées, taillées sur mesure par Giovanni Mirabassi. Belle production et superbes compositions. Des moments de grâce où alternent temps forts musicaux, romantisme et poésie ne laissant jamais indifférent.

Introduction dynamique avec Don’t Lose Me et gros coups de cœur pour Ça n’a pas d’importance qui perpétue le souvenir Des parapluies de Cherbourg de Michel Legrand et séduit par sa fraicheur, citons aussi pour nous limiter I Want Your Love en duo avec Toku, le blues jazzy et bien nommé Wrong or Right (Sarah’s Blues), On s’est aimé, A Contretemps et pour les inconditionnels, les rythmes brésiliens de Choro (pleur ou lamentation en portugais) pour les amants éternels qui n’incitent guère à se lamenter !

Brillante performance pour un enregistrement soigné qui ouvre de belles plages musicales en préservant l’équilibre entre interprétation et instrumentation. « A Contretemps » signe la rencontre d’un pianiste créatif et d’une voix en pleine ascension mais marque également la poursuite d’une belle aventure musicale entamée précédemment sur l’album « Inspiring Love » avec la même formation musicale.

Amour, délices et jazz. Et fidélité. Difficile d’en demander plus !

Hautement recommandé.

A découvrir sans retard et sans contretemps sur sarahlancman.com 

// chronique : Franck Talleux

Rédacteur Jazz & Blues/Rock

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :