//TIWAYO "RÉVÉLATION MAMUSICALE"

Rock / Soul, Soul Blues | 6 février 2015

Tiwayo_portaitRetenez ce nom, TIWAYO. Ce jeune autodidacte est tout simplement époustouflant. Il commence  la musique à 15 ans en mélangeant le rock, la soul et le reggae.

Tiwayo_EPLa guitare devient son ami pendant toute son adolescence et ne la quitte plus. Il compose, sort un premier Ep en 2011. S’enchaînent des concerts, des plateaux Tv (Taratata), des émissions de radios (Néo) et TIWAYO est même sélectionné sur Deezer . Ce jeune parisien forge sa propre musique sous l’œil de son ami et bassiste Thierry Negro. Non seulement il joue à merveille de la guitare mais il possède une voix « crunchy » qui ne passe pas inaperçue. Après plus de 100 concerts, TIWAYO s’apprête à sortir « I’ll kill you » nouvel Ep qui s’annonce bluffant.

J’ai eu la chance d’en écouter quelques titres et le moins que je puisse dire, c’est que ça swing énormément. Il y a de la classe chez TIWAYO, du talent et toute l’insouciance de la jeunesse qui fera vibrer la foule lors de ses prochaines apparitions sur scène. De simples ballades prennent une dimension unique avec TIWAYO comme sur le morceau I’ll kill you, un retour dans les années 70 américaines, c’est juste superbe ! TIWAYO risque de faire craquer plus d’une femme avec le titre New Dawn.

La sortie numérique est prévue début mars et la release partie sera le 13 mars à Paris à la Bellevilloise. Pour ceux qui seront séduits, on se retrouve là-bas. En attendant retrouvez toutes les infos sur tiwayo.com.

 


chronique :Yann Chesneau

// Le(s) commentaire(s)

  • rockfour
    le 9 février 2015

    effectivement, c’est un jeune qui a beaucoup bourlingué et qui n’a pas eu l’attention qu’il mériterait. Je l’ai vu pas plus tard que samedi soir au Tamanoir de Gennevilliers en 1ère partie de Nina Attal et il a livré une prestation énorme , réjouissante et diversifiée (soul, funk et blues).

  • rockfour
    le 9 février 2015

    effectivement, c’est un jeune qui a beaucoup bourlingué et qui n’a pas eu l’attention qu’il mériterait. Je l’ai vu pas plus tard que samedi soir au Tamanoir de Gennevilliers en 1ère partie de Nina Attal et il a livré une prestation énorme , réjouissante et diversifiée (soul, funk et blues).

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :