Mamusicale

//Roman Kouder – Le bal envoûtant de YOUTH

Pop | 1 avril 2019

Il y a de ces musiques aux accents mystérieux, dont on veut prolonger les saveurs et le charme. Fermez les yeux et laissez vous séduire par les vibes lointaines de YOUTH, le nouvel EP de​ ​Roman Kouder, disponible partout depuis le 22 mars 2019.

Ce jeune DJ/producteur parisien navigue aisément entre les dimensions, enserrant le rêve et le réel. Auteur de mélodies romantiques aux touches RnB, l’artiste nous dévoile cinq titres, résolument distincts, aux côtés de la talentueuse Ana Zimmer, du new-yorkais Josh Tobias, et de la jeune Maribelle.

Poussez le curseur des émotions dans la bulle eurythmique du jeune parisien avec “​Shame”​ qui introduit l’EP sur la voix sulfureuse d’Ana Zimmer et une electro chill-out plafonnée à 90BPM – “​Overwhelmed with love I shiver when you say, you’re mine​ ” – Un bal enivrant qui reste dans la tête et invite à la danse; lequel ​accompagné d’un clip surréaliste réalisé par Regard Coupables, illustrateur érotico-romantiques tendance, qui donne une amplitude supplémentaire au projet.

Les performances rythmiques du jeune DJ s’illustrent tout autant avec “​Sad Smiley​ ”, morceau de clôture de l’album, pour lequel le rêve prend toute sa dimension. On peut également trouver en ses compositions les origines de ses influences de la scène électro​ australienne, au premier rang desquels le label Future Classic et des groupes comme Flight Facilities, Flume ou encore Empire of the Sun avec qui il a déjà mixé.

Un univers sonore bien à lui, donc, nourri aussi par des figures de la musique urbaine alternative comme Mos Def, Rakim, J.Dilla, ou du rap East Coast avec Gang Starr, Nas, Wu-Tang Clan et du hip hop underground.Le frenchie n’a pas fini de nous faire groover ! Retrouvez toute son actu sur Facebook, Youtube.

Crédit photo : Hélène Koch

// chronique par : Alice Mazières

Chronique album / Live report / Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :