//LOUIS DELORT-un album sans concession

Chanson française, Pop | 17 septembre 2018

On dit souvent qu’il faut du temps pour que les choses s’installent et mûrissent. La musique ne fait pas exception à la règle pour certains artistes. Louis Delort s’apprête  à sortir le 28 septembre « La folie des Hommes », son tout premier album solo. Le public découvre le jeune homme en 2012 quand il participe  à The Voice où il sera finaliste.

Fort de cette mise en lumière médiatique, il tiendra par la suite le premier rôle dans la comédie musicale « 1789, Les Amants de la Bastille ». Il sortira même un album avec son groupe Louis Delort & the Sheperds. Aujourd’hui, du haut de ses 25 ans, Louis Delort a souhaité se lancer en solo. « La Folie des Hommes », un thème riche et varié. Une manière de dénoncer la bêtise humaine qui semble ne pas avoir de limites. Sur ce disque on découvre 15 titres dont le point commun est la qualité des mélodies. Des textes parfois en anglais comme sur Sunday Afternoon, avec une grosse intensité. Sur Le monde est à rendre, il exprime la puissance financière mondiale et les dégâts que cela procure. Superbe chanson.

Louis Delort exprime à travers cet album, des sentiments, forts et fragiles. Les arrangements sont de très bonne qualité et sauront à coup sûr vous embarquer. Louis, c’est aussi et surtout une très belle voix capable d’exprimer des sentiments forts. On découvre toute l’étendue du talent de ce jeune artiste capable de vous toucher à n’importe quel moment. Les roses, une ballade très touchante.

L’album de Louis Delort s’adresse à un large public dont l’écoute vous emmènera vers des aventures modernes de pop, d’électro et de rock. Auto produit via le lancement il y a un an d’un crowdfunding, l’objectif a été atteint en 2 jours. Un beau signe de confiance et de reconnaissance pour Louis Delort. Il sera en concert exceptionnel au Café de la Danse à Paris le 29 septembre. Retrouvez toute son actualité sur Facebook très grande partie par son public, grâce à un  près d’un an et dont l’objectif a été atteint en à peine deux jours.

// Chronique par: Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :