Mamusicale

//PART-TIME FRIENDS : L’interview confidence

Interview Artistes, Pop Folk | 23 septembre 2016

part-time-friends_02

crédit photo : T.Gosselin

Mamusicale avait rencontré en novembre 2014 le duo PART-TIME FRIENDS au Nouveau Casino. Nouveau projet qui avait reçu le soutien de Un Plan Simple.  Un label indépendant qui a rejoint Sony. Séduit par ce duo, je suis avec attention l’évolution de leur projet. Aujourd’hui, je retrouve Florent, pour en savoir plus. Voilà presque deux ans que PART-TIME FRIENDS s’apprêtait à sortir « Art Counter », leur premier Ep.

Bonjour Florent, ravi de te rencontrer. Nous sommes dans les bureaux du MaMA Festival. Ce n’est pas un hasard puisque PART-TIME FRIENDS est programmé pour cette 7 ème édition.

Que s’est-il passé depuis tout ce temps, 2 ans c’est long ?

ptf_artwork_album-recto-hdL’album « Fingers crossed » n’est sorti qu’un an après. On a sorti un deuxième single, la sortie en radio aussi prend du temps. On avait commencé à travailler avec Antoine Hilaire, guitariste (Jamaïca, Tahiti boy), lors du concert au Nouveau Casino et il tourne toujours avec nous sur scène deux ans après. C’est devenu un copain, il est de très bon conseil notamment concernant les périodes longues dont tu parlais parce que ça peut être assez frustrant pour un groupe.

Quand l’album est enregistré tu as envie que ça sorte tout de suite. En plus, nous avions enregistré l’Ep et l’album d’une traite. Nous sommes revenus du Pays de Galles, là où nous l’avions enregistré, en février 2015. L’Ep est sorti en octobre 2015 et l’album en mars 2016. Pendant cette période nous avons rencontré Dan Black des SERVANT via notre directeur artistique. Nous avons collaboré avec lui pour faire des chansons pour LOUANE à l’époque sur son album. A force de passer du temps avec Dan, l’idée de faire un duo avec lui a fait son chemin et on lui a proposé. Il a accepté tout de suite. Du coup il y a eu le titre Summertime burns qui s’est rajouté, à travailler, mixer etc.

Notre label nous a demandé de faire une chanson tout en français et comme le dernier groupe français de pop à nous avoir touché était Granville, on a dit ok mais avec Granville. C’est comme ça qu’est né La mer et l’Alaska. Tout ça a pris forcément du temps (rire…)

 

Vous avez acquis de l’expérience en vivant cette histoire d’EP, d’album, de collaborations artistiques, de choix et de discussions avec votre label. Vous avez découvert tout ça au fur et à mesure c’est un formidable projet fait de rencontres. C’était une première pour vous deux ….

Oui, complètement, c’est notre unique projet. C’est vrai que pour ça, ça a été très vite. On a signé les contrats et on est partis au Pays De Galles le lendemain. Pour nous, les deux ans sont passés assez vite même si côté fan la notion du temps est différente.

Comment vous sentez-vous aujourd’hui, côté maturité, assurance, confiance après ces deux années ?

Ça n’a plus rien à voir. On a fait un peu de scène, on apporte aussi des modifications car on joue soit à trois avec Antoine ou à quatre avec Emile (Saint Michel) avec des samples maintenant. Ça sonne beaucoup plus comme l’album, c’est ce que l’on voulait. C’est plus facile d’accrocher les gens qu’à deux uniquement en guitare voix.

Que va-t-il se passer dans les prochains mois pour Part Time Friends ?

On a des bonnes nouvelles qui vont arriver prochainement, notamment une pub télé de « ouf » à la fin du mois d’octobre. Une marque prendra sur un triptyque, trois morceaux de Part Time Friends issus de l’album dont notre dernier single Here we are, qui est rentré en radio cet été sur Virgin, RTL 2, Oui Fm et sur des radios en région.

Comment réagit-on quand on apprend que vos chansons vont être utilisées pour une grosse pub ?

On se dit : Enfin ! C’est un moyen génial pour un groupe de véhiculer ses chansons. On a de la chance car ça va être un gros plan de com non seulement  en France mais aussi  dans le monde. On a vu les images, ça va être top !

Où peut-on vous voir en concert prochainement en live ?

Le 7 octobre nous serons en concert au Salon de l’Auto dans le cadre d’un mini festival et bien sûr le 12 octobre à Paris au Bus Palladium dans le cadre du MaMA festival.

Merci à toi Florent, Mamusicale vous souhaite plein de bonnes choses à vivre. On se voit le 12 octobre sur le MaMA.

Merci Yann

www.mamafestival.com    parttimefriends.trumblr.com

// Interview par : Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :