//DELGRES – MO JODI : LE BLUES MILITANT

Mamusicale, Soul Blues | 9 novembre 2018

Avec Mo Jodi, son premier album, Delgres milite pour un Blues sans frontières et arrime définitivement la Louisiane aux Antilles ! Ce qui constitue un juste retour aux sources, puisque la Louisiane (dédiée à Louis XIV) et possession française depuis 1682 fut après quelques péripéties, cédée aux Etats-Unis par Bonaparte en 1803.

Refermons la parenthèse pour revenir à présent sur cet excellent premier album qui se révèle être un puissant cocktail (afro-disiaque ?) gorgé de soul, de world, de folk blues, de blues, et de rock, mêlant créole, anglais et français. Pour un résultat impressionnant de caractère, d’authenticité et de personnalité.

Une personnalité et un engagement qui se confirment autant par le choix de son patronyme que par les textes revendicatifs portés par le trio. Pour les curieux, Delgres, rend hommage à Louis Delgres, figure historique du patrimoine antillais. Officier de l’armée française, né en Martinique, mort en Guadeloupe en s’opposant aux troupes napoléoniennes rétablissant l’esclavage. Fidèle à l’idéologie révolutionnaire  « Vivre libre ou mourir », il se suicidera avec 300 de ses partisans. Loin d’être anodins, ces choix conditionnent et reflètent ouvertement l’esprit de l’album !

Emmené par Pascal Danaë (Auteur-Compositeur, Chant, Guitares, Dobro), Baptiste Brondy (Batterie) – ex Rivière Noire – Victoire de la Musique 2015 –  et Rafgee (trompette, soubassophone – cuivre apparenté au tuba-contrebasse), le trio Delgres enchaîne ici 12 titres forts très cohérents qui réservent bien des surprises musicales !

« Respecte Nou« , « Mo Jodi » – Mort Aujourd’hui – titre éponyme de l’album, dédié à Delgres, « Mr President » interpellent par l’usage d’une rythmique lourde, en fusion et une guitare Dobro défiant les temps et les mesures pour donner la tonalité de l’album. Mention spéciale pour « Mo Jodi » hypnotisant par  ses accords lancinants. Place à l’ethnique et au tribal !

Le culte vaudou est présent au rendez-vous !

Autre mention, « Can’t Let You Go« ,  Brut, rock musical, sous tension, puissant, électrique et superbement interprété.

« Ti Mamzel«   conserve encore les stigmates de la révolte. La transition se fait en douceur sur les titres « Vivre sur la route« , « Sere mwen pli fo », accompagnée par la chanteuse Skye Edwards du groupe Morcheeba , « Ramene mwen« , viennent révéler une face plus apaisée et pacifiée du trio en apportant un peu de douceur et de mélancolie dans ce monde de brutes. « Anko« , imprime une orientation rock sans déparer l’unité de l’album.

Pour conclure, une création percutante qui s’impose par son originalité et sa puissance autant que par la singularité de son mixage brut aux accents parfois proche du live !

Ce blues de combat, ambitieux, contestataire et sincère, réussit la prouesse de s’émanciper de formats balisés pour chercher sa propre voie en se forgeant une identité et un caractère propre. Incontestablement, la « Delgres Touch » se distingue et se définit par son esprit pionnier et devrait se voir récompensée de son audace en captant un vaste public amateur de sonorités nouvelles et de métissage culturel !

Pour Mamusicale, un parcours sans faute note qui mé-tisse un trait d’union entre deux cultures musicales, Louisianaise et Caraïbes de sensibilités différentes mais partageant bien des liens et des racines communes !

Retrouvez toutes les infos du groupe sur delgresmusic.com

Crédit photo : Mélanie-Elbaz

// Chronique par: Franck Talleux

Rédacteur Jazz & Blues/Rock

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :