//TRÈS BELLE PREMIÈRE JOURNÉE AUX AGLA’SCENES !

Live Report | 5 mai 2018

En ce vendredi 4 mai 2018, le festival Agla’Scènes ouvrait ses portes pour la 11 édition. Honneur aux femmes, avec une programmation girly. Allyson Glado prend la scène à son compte. Pas si facile de jouer en ouverture. Il fallait que la salle se chauffe, le public est attentif et se détend. Allyson fait preuve d’un naturel, d’une simplicité qui séduit très rapidement son auditoire. Elle est accompagnée de deux musiciens géniaux à la trompette et au piano. Vocalement, Allyson est capable de variations assez incroyables que ça soit en français ou en anglais. Allyson nous a transportés tantôt sur du reggae, de la dance ou encore de la chanson française avec une facilité déconcertante. Allyson ose, va chercher le public au point de le faire venir sur scène pour chanter avec elle. Un beau moment de complicité. Merci Allyson

Une pause s’impose, changement de plateau. Une autre artiste s’installe.  Livia est accompagnée d’un bassiste et d’un beatboxeur. Musicalement c’est très original et singulier. Il faut dire que le beatboxeur a impressionné tout le monde. Les gens se sont laissés porter par les histoires de Livia et ont manifesté leur joie. Livia , c’est frais, pétillant, drôle, des textes émouvants. Gros coup cœur partagé!

Quand Carine Erseng arrive sur scène, je me rends compte immédiatement de l’aisance scénique de cette femme. Elle est accompagnée d’un pianiste/clavier et de deux guitaristes. Une formule électro acoustique qui a envoyé du lourd. Comme quoi, pas toujours besoin de batterie …. Une grande fluidité transpire. Elle alterne des chansons calmes et puncheuses de sa composition mais aussi Mirza de Nino Ferrer réarrangé en version plutôt rock ou encore un AC/DC dévastateur. Tout le monde est debout et frappe des mains. Elle s’appuie sur un public très réceptif qui en redemande.  C’était vraiment trop bon !

Le public la salue avec une standing ovation, Livia la rejoint et pendant de longues minutes nous les applaudissons.

Minuit passé, la salle se vide et je reste sur mon petit nuage, Merci Allyson, merci Livia, merci Carine Erseng, vous avez été formidables. De la sensibilité, de l’originalité, de l’énergie, du partage, de la créativité ! Vous êtes tout ça à la fois. merci !

Aujourd’hui, samedi,  le rock dans tous ses états, une autre journée qui s’annonce puissante et chaude !

Agla’Scènes.com 

Crédit photo : Marc Tessier

// Live report : Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :