//THERAPIE TAXI SOIGNE SA MAROQUINERIE

Live Report | 30 janvier 2018

Quelques jours avant la sortie de leur premier album « Hit Sale », le 2 février, THERAPIE TAXI s’installait à la Maroquinerie pour le défendre. En ce jeudi 25 janvier, la salle était pleine comme un œuf et affichait complet. Le public comme les musiciens ont la vingtaine, les années 90 sont dans la place.

A 21h, THERAPIE TAXI, apparaît sur scène. Ils sont cinq et débutent avec « Cadence ». Dès l’entame, il est clair que la majorité du public est acquis et connaît bien son sujet. Ensuite c’est « Coma Idyllique », super entrainant, dansant, joyeux et à la fois désabusé. Il reflète tellement la personnalité du groupe et les contrastes de leurs compositions.

Leur pop-électro s’appuie sur des rythmiques frénétiques, des mélodies souvent envoutantes, des paroles crues et sombres qui claquent, une espèce de trash romantique, de désespoir festif, une débauche d’énergie émanant
d’une jeunesse à l’avenir pas vraiment « folichon, folichon » ! Au chant, Adélaïde et Raphaël, inventent un dialogue voire un combat féminin/masculin. Ça donne des textes en français et aboutis, souvent sans filtre, comme un accès direct de la pensée à l’écrit, en s’appuyant toujours sur un mélange musical qui divertit ou transcende. Avec « Cri des loups » et sa rythmique qui tape fort, l’assemblée est emportée dans un tourbillon fantasmagorique.

THERAPIE s’autorise un inédit « Musique Moderne », un clin d’œil à la techno des années 80 et qui contraste avec « Jean Paul » et sa biguine-électro- chaloupée dont le solo de guitare est remarquable. THERAPIE TAXI surprend, c’est un gros coup de pied dans notre fondement musical habituel. Avec les morceaux,  « Hit Sale » ou « Salope », le concert ressemble à une rave, il n’y a pas les musiciens et le public, tout se mélange, le public monte sur scène et chante au micro, Raphael descend dans le public et distribue du rhum.

Ce concert est un partage, presque une étreinte pour oublier « qu’on se fait du mal et qu’on tourne en rond », tous ces rapports humains et sexuels à consommer sans modération mais dont il reste le plus souvent des blessures. Ils ont la joie, le bonheur d’être sur scène. C’est le résultat d’un gros travail de plus d’un an, dont ce concert est un premier aboutissement. C’est leur moment, ils se lâchent et emmènent tout le monde dans cet univers de la nuit
alcoolisée aux amours désenchantés. THERAPIE TAXI est une étoile montante de la scène française et leur ascension ne fait que commencer.

Après une heure d’un set puissant, c’est le retour en loge avant de terminer avec « Pigalle » et « Anti Hit Sale » dans une communion totale et énergisante. Si vous ne les avez jamais vus en concert et que vous êtes parisiens, vous pourrez les retrouver, comme une grande partie des présents ce soir, le 6 juin à la Cigale. Pour les autres ils sont en tournée dans toute la France.
Toutes les infos sur : Facebook et therapietaxi.com

// Live report : Marc Tessier

Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :