//LES RETROUVAILLES DE RODOLPHE BURGER A PAUL B

Folk / Rock, Live Report | 6 avril 2017

Que faire un premier avril pour être certain de ne pas subir une mauvaise blague ?

Se rendre au centre culturel PAUL B à Massy (91) au concert de RODOLPHE BURGER pour des retrouvailles  avec un grand voyageur du Rock Français.

Celui qui fut le fondateur du groupe culte  KAT ONOMA (1986-2004) est actuellement en tournée dans toute la France pour accompagner la sortie de son dernier Album solo « GOOD ». Il parle de son album comme « un truc de chaman » et j’espère bien être envouté par la découverte de son nouvel opus en LIVE.

C’est une artiste en résidence à Paul B qui débute la soirée : Laure Brisa : harpiste et chanteuse. Dès l’entame du concert, on est plongé dans un univers très personnel et très riche. L’apport de projection vidéo et l’utilisation importante de sample magnifie sa voie. Le concert se déroule comme une histoire étrange et poétique sur une base pop très personnelle. Une vraie belle découverte.

Apres Laure Brisa, le public change de salle pour s’amasser dans le club – salle avec bar et balcon – pour accueillir Rodolphe Burger (Chant guitare) accompagné de  Christophe Calpini à la batterie – qui a travaillé avec Bashung- et Sarah Murcia à la contrebasse, clavier et chant.

 

C’est parti pour un voyage musical d’1h50. D’emblée, le concert commence par le titre éponyme de l’album GOOD…ça s’annonce bien !

Dès les premières notes, la voix de Rodolphe Burger nous attrape et sera notre guide dans cet univers musical si divers et toujours en expansion. A l’arrivée des 3 musiciens, on aurait pu penser à une prestation intimiste : Il n’en fut rien.

Rythmé par les changements de guitare (1 électro-acoustique et 3 électriques) de Rodolphe Burger, chaque morceau a sa couleur et son style. On voyagera dans des influences jazz, blues, rock voire électro. Les associations des différentes guitares, de la batterie électronique, de la contrebasse ou des claviers semblent infinies, Tout ceci gravite autour de la voix et de la présence scénique presque chamanique de l’artiste de Colmar. Le son et la mise en lumière sont également d’une grande qualité.

Les morceaux du dernier album « GOOD » nous rappellent le lien très étroit de ce rocker-poète avec des auteurs comme Cadiot, ou Goethe chantés en français, en anglais ou en allemand. Sur certaines compositions, la voix de Sarah Murcia amène douceur et sensualité. Pour terminer, ils nous offrent le titre « Eisbär » dans une version survitaminée. Le public sort ravi et encore ensorcelé par l’univers musical qu’il vient de traverser.

Les concerts de ce rocker-philosophe sont des moments de magie musicale que les parisiens pourront retrouver au Trianon le jeudi 30 novembre 2017.

Retrouvez toute son actualité sur rodolpheburger.com

 

// Live report : Marc Tessier

Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :