Mamusicale

//Mardi 22 Novembre : Mister Février enflamme le Réservoir !

Chanson française, Folk / Rock, Live Report | 4 janvier 2017

Une très belle soirée et un Réservoir plein !

Que demander de plus avant de reprendre la route ?

Pour Mamusicale, assister aux concerts de Mister Février relève toujours du coup de coeur.

Déjà chroniqué en juin 2015, cette belle découverte au Zèbre de Belleville, nous avait convaincu et permis d’apprécier les nombreuses facettes d’un talent qui ne fait pas dans la demi-mesure !

Acteur, auteur-compositeur, pianiste, mélomane et interprète, Thomas Février avait révélé quelle générosité et quelle fougue se cachaient derrière cet artiste discret mais inspiré.  Cette chronique est toujours accessible sur notre blog.

Ce mardi 22 novembre au Réservoir, pour notre plus grand plaisir, Thomas Février récidive. L’envie de jouer, de chanter, de partager est intacte et bien palpable. Très  justement baptisé Mister Février & Friends, le concert du Réservoir se présente comme un spectacle à tiroirs, plein de promesses et de surprises. Un spectacle pour tous qui cultive le goût de l’amitié en bâtissant une relation de proximité simple et naturelle avec le public présent dans la salle. Fidèle à l’esprit du « Home Concert », ou le concert comme à la maison !

En maître de cérémonie, Thomas Février introduit ses invités, du folk pour débuter avec The Delta Bell, projet porté par la chanteuse Kate Gerrard, belle voix et compositions graves, dans la même veine  succèderont, les Palm Springs, groupe britannique, (Davey Pennington (chant) – Jon Russo (guitares) – Paul Pascoe (basse) – Kate Gerrard (Backing) développant un climat folk sophistiqué, mélancolique, aux sonorités proches parfois de Pink Floyd. Changement de décor ensuite et d’orientation, pour un hommage au Berlin des années 30, magnifié on s’en souvient par le mythique film « Cabaret » de Bob Fosse avec Liza Minelli, Un hommage jazz-cabaret, de Mademoiselle, alias Isabelle Layer, décalé, dansé, chanté, fidèle aux ambiances de Bertolt Brecht et aux sonorités de Kurt Weill. De Berlin aux immenses espaces russes, il n’y a finalement qu’un pas, vite franchi par la délicate Olga Sokolow qui interprète un répertoire incitant au voyage. De beaux textes, chantés en français, en anglais, en russe, sur des arrangements et des compositions mêlant accents russes et jazzy et des compositions qui doivent pour beaucoup au maître de cérémonie lui même, Thomas Février.

Et puis vient le moment attendu, le show Février !

La rupture est consommée et le concert s’annonce résolument rock. Accompagné de ses fidèles,  André Margail à la guitare, Patrick Felices à la basse et Jimmy Montout à la batterie, Mister Février, debout derrière son piano, croisement insolite de Jerry Lee Lewis et Elton John, impose son style rapide et énergique, revisite les titres de son dernier album paru en 2015, « Mister Février. »  Un bel exercice et un album réussi, « La Femme Lune », « Liverpool », « Le parachutiste » « l’histoire d’une Histoire », « Quitter Paris », « Les Bords de Mer Anglais » sans oublier un hommage à George Harrison « Something » accompagné d’Eric Dufaure, « qui installe définitivement Mister Février aux commandes de la soirée. La réaction du public est immédiate et son adhésion sans  réserve, Mister Février se dévoile, entre mélancolie et optimisme mais confirme surtout ses étonnantes capacités d’interprète, de pianiste et de compositeur !

Très présent sur scène dans l’écriture et la composition, son répertoire affiche déjà des valeurs de classiques. Ses mélodies entêtantes captent l’attention d’un public conquis qui en redemande et ne se déclare pas mûr pour les adieux !

Enfin l’ultime rappel viendra clore la soirée en adressant un clin d’oeil malicieux et un savoureux hommage au final des Monty Python de  » La Vie de Brian »,  repris par tous,  invités et salle comprise, dans une belle ambiance festive, le très optimiste et amusant « Always Look on the Bright Side of Life » (Prenez toujours la vie du bon côté).

En 2015, nous terminions notre chronique par une recommandation pleine de sagesse toujours d’actualité. Ne laissez pas passer votre chance de découvrir cet interprète complet et faites vous plaisir ! Comme la période est toujours propice aux cadeaux, il doit bien rester encore de la place sous le sapin. Aussi surprenez-vous en prenant une longueur d’avance sur le calendrier pour écouter dès le mois de janvier, le très bel album de Mister Février !

C’est ce que nous pouvons vous souhaiter de mieux pour commencer en beauté cette nouvelle année 2017.  Tous nos vœux de bonheur, de santé, de réussite et d’optimisme vous accompagnent ! Retrouvez toute son actualité sur misterfevrier.com

// Live report : Franck Talleux

Rédacteur Jazz & Blues/Rock

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :