//JAHNERATION: La nouvelle vague Reggae est au PLAN

Live Report | 8 juin 2018

Pour boucler le mois de mai, quoi de mieux qu’une bonne programmation Reggae. Jeudi 31, LE PLAN (91) accueillait JAHNERATION en tête d’affiche et MO’KALAMITY and The Wizards pour débuter.

 

MO’KALAMITY vient de sortir son 4eme album en mars « One love vibration », un album made in Jamaïca . Une femme qui chante du Reggae ce n’est pas commun. Quand elle arrive sur scène, on est d’abord charmé par sa prestance, puis par sa voix. Elle est accompagnée par ses Wizards, 6 musiciens qui génèrent un reggae teinté caribéen, gorgé de bonnes vibrations, avec une énergie maitrisée qui enchante et séduit. Le chant de MO’KALAMITY qu’il soit sensuel ou combatif, est toujours interprété avec une sincérité lumineuse. Son discours est revendicatif, engagé et fédérateur.

Ce fût un très bon début de soirée, entre Reggae roots et Soul ensorcelante accompagné d’envolées de flûte traversière soutenant harmonieusement cette très belle voix. MO’KALAMITY and The Wizards ont totalement emporté l’adhésion du public.

 

Pour la découvrir ou la suivre : mokalamity.com  et Facebook      Les photos du live c’est par ici.

 

LE PLAN n’est pas redescendu en température quand JAHNERATION investit la scène. Dès les premières notes de « Reload » c’est le feu dans le public. Il faut dire que ce titre est d’une rare efficacité. Les 2 chanteurs, Théo et Ogachs, aux flows complémentaires, sont à fond. Ajouté à cela un excellent son et des lumières super dynamiques, nous ne sommes pas loin de la fission nucléaire. C’est du spectacle « super » vivant !

Pas d’étonnant que JAHNERATION soit le groupe de reggae français qui monte. Depuis la sortie de leur album en mars 2017, ils parcourent les routes, souvent avec Dub Inc et Naâman, et répandent leur musique accrocheuse.

JAHNERATION a un style mêlant le reggae au Hip-Hop comme dans « Run away », « Not like them » ou « Alive » avec toujours une énergie débordante et communicative.

Sur « Jamaïca nice », le public est invité à reprendre le refrain tout en bougeant, dansant, sautant. Le beat de ce morceau se connecte directement au cerveau reptilien des spectateurs, en prise direct avec nos vibes les plus profondes. Idem pour «No want » un hit qui fait l’unanimité et soulève LE PLAN.

VOLODIA arrive pour un feat sur « Up deh », à trois chanteurs, la scène devient trop petite tellement  ils l’arpentent en tous sens et haranguent le public qui renvoie son plaisir d’être transporté par cet excellent concert. A noter, le bassiste Clément Rinauro fait également le show. Ces mecs se donnent à fond, ils sont généreux et charismatiques, leur musique donne la pêche et un total bien être.

« Badminds » remporte un vif succès, et son refrain en forme de ritournelle « sing badibam bam bam » nous ensorcelle !

Les derniers morceaux s’enchainent dans une frénésie apocalyptique: les lights se déchainent, la guitare très présente envoie de gros riffs, plus une grosse dose de décibels et des chanteurs qui semblent partis pour un trek extrême, on en prend plein les yeux et les oreilles ! C’est de la folie mais c’est la fin. Personne ne veut y croire, 1h05 d’une grande intensité mais sans rappel … certainement pour de bonnes raisons mais quelle frustration. Une suggestion : une heure de concert et un rappel de 5 mn, ça ne change pas grand-chose mais c’est plus sympa. En sortant de la salle, j’ai déjà envie de remettre ça dès le prochain concert dans la région.

JAHNERATION en live c’est tout simplement phénoménal !

Avec plus de 25 concerts d’ici le mois d’octobre, vous ne pouvez et ne devez pas les rater. Foncez vibrer avec et grâce à eux.

Pour les suivre :  Facebook  et  jahneration.com

Les photos du live c’est par ici.

// Live report : Marc Tessier

Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :