Mamusicale

//Tout savoir sur le phénomène Mr Yéyé

Electro / Rock, Interview Artistes | 14 septembre 2017

Mamusicale a rencontré un jeune artiste qui s’est fait connaître par Youtube. Chacun lui reconnait un talent indéniable pour son audace à nous surprendre et sa créativité. Déjà fort d’un premier album en 2016  Mr Yéyé avance vite. Il enchaîne les clips, les concerts, avec une énergie qui le caractérise et ça marche ! Sa base fan s’agrandit un peu plus chaque semaine. Mr Yéyé nous a accordé une interview pleine de lucidité et de sincérité lors de sa venue au Festi’Vallée d’Igny, samedi 9 septembre 2017.

Comment est né le projet Mr Yéyé ?

Le projet est né tout début 2012, j’avais un groupe de musique au lycée qui s’est cassé la gueule. Je me suis retrouvé devant le choix d’arrêter la musique ou bien de continuer. J’ai voulu poursuivre en solo et faire la musique que je souhaitais, sans les compromis que l’on doit faire quand on a un groupe. J’ai donc mis en ligne sur Youtube une musique. C’était un bon moyen de partager ça avec mes potes. Et de fils en aiguilles, en mettant de plus en plus de morceaux sur internet, c’est comme ça que j’ai trouvé le rythme que j’ai actuellement. Et très rapidement, je me suis rendu compte qu’il y avait moyen d’en faire une promotion gratuite et indépendante.

Tu es auteur, compositeur, multi-instrumentistes …. ?

Je chante, je compose, j’écris les textes, je fais de la guitare, de la basse et du piano.

As-tu pris des cours ou es-tu autodidacte ?

Un peu des deux en faitj’ai pris des cours. J’ai beaucoup appris en rencontrant des gens. J’ai pris deux ans de cours de guitare, un an de cours de basse et de piano. Je continue les cours de chant encore aujourd’hui. Je pense que c’est important de se former et de beaucoup pratiquer soi-même. Les rencontres sont de bons moyens de progresser et de se remettre en question.

Tu es très à l’aise dans tes vidéos, c’est naturel ou tu le travailles ?

Je parle vite mais quand tu regardes mes anciennes vidéos, tu vois que je suis bien moins à l’aise qu’aujourd’hui. Entre avoir l’air cool  au début et l’être vraiment aujourd’hui, il y a du travail. Quand je prends la caméra, c’est naturel maintenant mais ça fait six ans que je fais ça.

De l’extérieur, on se dit que tu es formidable, tu fais tout, tu as de multiples compétences, car tu fais aussi les vidéos et les clips, c’est bien ça !

Je faisais des vidéos avant de faire de la musique. En 5 ème, j’avais déjà une petite caméra (rire…). J’ai arrêté la vidéo pour me mettre à la musique mais j’ai effectivement encore ce bagage-là. Au collège et lycée j’ai fait beaucoup de vidéos et de courts métrages aussi.

Ensuite, tu as fait ton premier album en 2016 « Cabaret noir » …

Oui, avoir un disque ça ouvre des portes surtout dans le monde professionnel. Alors que les jeunes sont plus enclins à écouter les morceaux comme ils viennent, plus dans l’esprit YouTube.

Tu as fait cet album seul ? 

Au bout de trois ou 4 ans, j’ai fini par m’entourer de musiciens qui m’accompagnent actuellement sur scène. Je compose seul mais ce sont mes musiciens qui jouent dessus. J’ai d’ailleurs enchaîné le deuxième album dans la foulée qui sortira le 6 octobre prochain.

Tu ne t’es pas laissé le temps de digérer le premier album et de le faire vivre quelques années. Tu as fait une tournée et te voilà déjà avec ce nouvel opus.

Bah oui ! Je m’en sentais capable. Des nouvelles choses à raconter, des nouvelles voies à explorer et je l’ai fait. Je ne me suis pas forcé.

Comment va s’appeler ce deuxième album et qu’a-t-il de différent ?

Il va s’appeler « Hybride » et il sera moins adolescent. Les sujets sont davantage orientés sur le monde des adultes et du regard sur le monde alors que le premier était sur des choses vécues au collège ou au lycée et la recherche de soi. Mes textes sont plus matures aujourd’hui.

Globalement, le message qui se dégage de Mr Yéyé c’est : assumez-vous et respectons-nous. C’est un message de vivre ensemble et que chacun soit tel qu’il est.

Pour faire un album, ll faut de l’argent alors comment as-tu fait ?

On peut faire un album sans argent. Le premier, on l’a fait comme ça. Il a coûté environ 1000 € à produire. Le second, on a voulu le faire plus pro. On l’a fait mixer par Frédéric Duquesne qui est le guitariste de Mass Hystéria. Il a fallu dégager un budget. Pour l’occasion, nous avons fait un Ulule pour financer l’album. Nous avons eu la chance de récolter  30 000 €. Nous avons pu financer l’album et la promo autour.

Et la scène dans tout ça ! Tu préfères la création, le studio ou  la scène ? 

J’aime tous les aspects mais ce que j’aime le plus c’est la réalisation de l’album. Le fait d’enregistrer le morceau, de le mixer, de lui donner vie, c’est vraiment ce que je préfère.

Que va-t-il se passer pour Mr Yéyé dans les prochains mois ?

Nous avons l’album qui sort le 6  octobre. Nous avons une tournée tout le mois d’octobre qui se termine le 2 novembre au Nouveau Casino. On va sortir de nouveaux clips liés au nouvel album et je travaille déjà sur le prochain.

Merci beaucoup pour ce partage. On te retrouve sur la scène du Festi’Vallée d’Igny tout à l’heure. A très vite.

Merci

 

Retrouvez toute son actualité ainsi que les dates de sa tournée sur : Youtube,     Twitter,    Facebook,    mryeye.com

// interview par : Yann Chesneau

Chef de publication & chroniqueur Albums / Interviews / Live report

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :