//INTERVIEW CHARLOTTE & MAGON : LE GROUPE COSMIQUE

Interview Artistes, Pop | 4 décembre 2017

Mamusicale a rencontré ces 2 artistes Charlotte & Magon, quelques heures avant leur passage sur la scène du Jamel Comedy Club pour les soirées « This is Monday ». Nous voilà en présence de 2 artistes que leurs origines et leurs univers rapprochent pour nous offrir cette cosmique pop comme ils se décrivent eux-mêmes.

Vous jouez ce soir au Jamel Comedy Club dans le cadre des soirées « This is Monday », comment trouvez-vous le concept et comment vous retrouvez-vous ici ce soir ?

Charlotte : la soirée est organisée par Ovastand et Teamzic. On a rencontré Valérie Suder, la « boss » de Teamzic, voilà un an maintenant. Teamzic est devenu notre partenaire, ils nous conseillent et nous aident. Ils nous ont d’ailleurs épaulés pour monter notre label, pour trouver des financements.  Valérie a toujours rêvé d’organiser des soirées, pour donner une continuité à son travail de soutien des artistes émergents, ou pas émergents d’ailleurs. On est, de ce fait, rentré tout naturellement dans la programmation. Le cadre est génial et l’autre groupe est très sympathique. Je suis sûr que ça va être une très bonne soirée.

Comment trouvez-vous ce concept de faire jouer 2 groupes qui ne se connaissent pas ?

Magon : On voit que Valérie connait bien les artistes et leur caractère, pour les programmer ensuite ensembles.

Quelles sont vos sources d’inspiration pour écrire ?

Magon : on est inspiré par tout ce qui se passe dans notre vie, mais aussi par notre déconstruction si on peut dira ça comme ça. Je suis israélien, j’ai mon histoire très personnelle et je suis inspiré de choses que j’ai vécues dans ma vie. Lorsque je parle avec Charlotte nous avons beaucoup de points communs. Il y a plein de choses problématiques dans nos sociétés, autant en France qu’en Israël et ensemble on peut avoir une image encore plus large. Ce n’est pas seulement mon histoire et mon ressenti, ou l’histoire de Charlotte et son ressenti.

Charlotte : dans nos inspirations il y a toujours cet aller-retour, des inspirations vraiment personnelles de ce qui se passe dans nos vies liées à ce qu’on arrive à comprendre du monde. Ce sont vraiment des prises de conscience sur ce qui ne va pas, sur ce que l’on voudrait changer.

Quels sont les principaux sujets que vous évoquez dans vos chansons ?

Magon : sur le 1er single de notre prochain album, on parle de la recherche de nos origines. Le 2ème single parle de mon expérience dans l’armée israélienne. J’ai fait mon service militaire et au bout de 2 ans et demi je suis parti. La chanson s’appelle « I don’t wanna go ». On peut dire que c’est une chanson pacifiste, anti guerre en général, mais qui parle vraiment de mon expérience personnelle.

Charlotte : cette chanson peut aussi aider des jeunes ou certaines personnes qui ont du mal à arrêter de faire les choses contre leur gré. Ça peut être, changer de boulot ou être dans une relation toxique et dire « je ne veux pas y aller » « I don’t wanna go ». Il y a un autre sujet qui est très important pour nous et qui nous influence beaucoup c’est le genre. On essaie de déconstruire la binarité homme femme. Le 3ème single parle de ça justement. On utilise des pronoms neutres. Lorsque l’on naît, on est assigné à un genre, mais après on cherche à trouver sa propre identité. Je me rends compte que notre album parle beaucoup de transformations personnelles. On part du début avec qui on est, et on finit en ayant été transformé pour être plus proche de soi.

Quelles sont vos références musicales ?

Charlotte : on a des références communes mais on a des manières très différentes d’aborder la musique. J’aime toujours écouter de nouvelles chansons, de nouveaux artistes. J’ai besoin d’être tout le temps surprise et découvrir de nouvelles choses. Je n’aime pas écouter plusieurs fois la même chanson. Sinon on aime beaucoup David Bowie, Nina Simone, Kate Bush, Aphex Twin. Mais on écoute aussi du classique ou du jazz.

Magon : moi j’aime écouter le même album 1000 fois (rires). J’aime beaucoup les Pixies, et Simon et Garfunkel par exemple.

Comment décririez-vous votre style musical ?

Magon : je dirais cosmique pop.

Charlotte : ce n’est pas évident de définir son style surtout dans notre cas où on touche à beaucoup de styles musicaux. On a des chansons rock, des chansons pop, des chansons un peu électro, des ballades. Mais cosmique pop me plait bien car il y a pop pour populaire même si quelquefois on nous dit « vous avez une musique profonde et complexe mais très accessible quand même ». Il y a toujours ce désir d’aller au-delà d’un certain ça va de soi. On essaie toujours de trouver le petit truc qui va nous porter ailleurs, et le cosmos est infini.

Vous êtes végétariens tous les deux et vous êtes très sensibles à l’avenir de la planète, vous sentez-vous une âme de militant ?

Charlotte : pour ma part le féminisme c’est quelque chose de très important. J’ai créé un collectif pour les femmes dans la musique avec deux amies. On organise des soirées découvertes, donc c’est vrai que c’est très important pour moi de répandre la bonne parole pour qu’on aille tous et toutes mieux.

Magon : il y a différents niveaux de militantisme. On n’est pas encore de très grands artistes pour avoir un impact très fort ou se permettre de détenir la vérité, mais on a une idée de ce monde et quand on peut on fait ce qu’on pense être bien.

Pour votre dernier album vous avez fait appel au crowdfunding, comment s’est passée l’expérience ?

Charlotte : cet album parle beaucoup d’être ensembles et on s’était dit qu’on pourrait amener les fans et tous les gens qui nous suivent dans cette expérience, mais c’est aussi parce qu’on avait besoin de ce financement. On est juste des artistes indépendants pour l’instant. Emotionnellement c’est quelque chose de très très fort. On l’a fait avec une super structure qui s’appelle « Microcultures » qui est aussi un label. Ils sont vraiment à l’écoute et très proches des gens.

Magon : quand tu vois que tous les fans aiment et veulent que le projet sorte, ça fait énormément plaisir et ça nous a énormément aidés à avancer sur certaines choses.

Votre album sort en 2018, quelle sera votre actualité dans les mois à venir ?

Charlotte : l’album sort mi-février. On est en concert le 27 novembre à Paris ensuite on part dans l’est de la France. En décembre on va sortir une surprise qui est lié à l’album. C’est quelque chose de très ludique mais on ne peut pas en dire plus pour l’instant (rires). On va probablement sortir une live session qu’on a faite à Chamonix. Ensuite on part en Israël début janvier pour la sortie du single « I don’t wanna go » et on fait un gros concert là-bas. On prépare un 4ème clip, et on a aussi le projet d’un clip d’animation.

Magon : et notre label va sortir nos 2 EP en un. Une réédition CD avec une nouvelle pochette. Ce CD sortira sous notre propre label qui s’appelle « Baby Showtime ».

Charlotte : ça nous a aidés à être encore plus maîtres à bord et à comprendre encore mieux le milieu. En tant qu’artistes indépendants ça donne une assise en plus et pourquoi pas, d’ici plusieurs années, produire d’autres choses. Ça nous ouvre plein de possibilités.

Merci beaucoup à tous les 2 et bon concert.

Merci à Mamusicale

Retrouvez toute l’actualité du groupe sur charlottemagon.com                Retrouvez toute la programmation de This is Monday sur Facebook

// interview par : Isabelle Grand-Dufay

Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :