Mamusicale

//Les P’tits Gars Laids – L’envie de vivre à jamais debout … et pieds nus !

Chanson française | 3 février 2019

Depuis dix ans, les P’tits Gars Laids, quatre Niçois en fait plutôt pas mal et franchement sympas, roulent leur bosse et leur accent sur les scènes de PACA et d’ailleurs, nous enchantant de leur musique de rue où infuse une belle ferveur populaire.

Cela méritait bien un double album live de 22 titres, reprenant anciens morceaux réarrangés et petits nouveaux. « Pieds Nus/ scène », album collaboratif et participatif (campagne de financement Ulule) ; c’est l’occasion de (re)découvrir leur ADN.

On écoute ces p’tits gars à plusieurs, en chantant et dansant avec eux, sur un joli mélange de cordes, cuivres, piano et accordéon, pour des moments de communion et de partage. Quoi de mieux alors que les Arts d’Azur à Broc dans leur 06 originel, pour capter ces instants magiques avec leur fidèle public et tenter de fixer cette bouillante énergie sur disque ? Résultat : pari réussi ! on s’y croit et Issa Nissa (Debout Nice) !

Pêche d’enfer contagieuse quel que soit son âge : on leur suggérerait bien une tournée des écoles pour expliquer aux enfants ce que signifie la devise de la République.

Parce qu’il est bien question dans chacun de leurs jolis textes de Liberté, d’Egalité et de Fraternité. Parce qu’ils sont engagés les P’tis gars. Pas revanchards : juste ce qu’il faut de tendresse, poésie, et sincérité. Souvent insouciants, quelques fois graves, ils philosophent agréablement sur le sens de la vie, l’optimisme toujours en creux de leur chaleureuse présence scénique.

Ils nous donnent des désirs d’horizon (« Quand l’horizon nous appelle », l’entraînant « ce soir je chante »), l’envie de hisser haut nos rêves (« La belle verte », l’utopique « Rois du monde », « Escapade »), et nous font rappeler que tout ne se vaut pas (Les tendres « Chansons d’amour », « P’tit goût de paradis »), que nos origines c’est important (Les émouvants « La couleur de mon grand-père » et que chacune de nos libertés est chère (Les frissonnants « A la craie » et « Enfants sauvages », « Je suis d’ailleurs »).

La vie ne vaut rien … mais « surtout n’oubliez pas de vivre ! ». De vivre vrai. Message reçu, les gars.

Un album vitaminé de va-nu-pieds à écouter cet hiver dans ses bottes fourrées. On peut les suivre sur leur page Facebook ou sur lesptitsgarslaids.com

Les P’tits gars laids – Double album live – Pieds nus/scène – Allez Prod – Sortie le 16 janvier 2019.

// Chronique par: Laure Girardeau

Chroniqueuse / Live report / Interviews

// Laissez un commentaire

Nom ou Pseudo (*)

Email (*) Ne sera pas publié

Votre Commentaire (*)

Je calcule parce que ne suis pas un robot :